BENIN – COUP D’ETAT : DES MILITAIRES ARRÊTÉS APRÈS UNE RUMEUR SUR LE COUP D’ETAT MANQUE.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Après une série de rumeurs qui ont pullulé sur les réseaux sociaux au lendemain du 26 juin, date à laquelle un coup d’Etat aurait été avorté, le ministre de la communication et porte-parole, Alain Orounla s’est officiellement prononcé sur le sujet ce mercredi 1er juillet. Il reconnaît qu’il y a bel et bien eu des arrestations pour ce qu’il estime comme étant des « actes contre la paix »

« Plus d’une dizaine de personnes ont été déférés pour des actes susceptibles de revêtir la qualification d’acte terroriste », a déclaré le ministre de communication béninoise. Dans le même ordre d’idée, il précise que « rien ne confirme que ces individus s’apprêtaient à perpétrer ce qui se dit ». Bien évidemment, ce qui se dit sur la toile béninoise est qu’il y aurait eu la nuit du 26 juin au 25-6 juin une tentative de putsch manqué.

Selon certaines informations, la semaine dernière, les militaires qui ont été arrêtés avaient en perspective de tenir en respect le haut commandement militaire afin de montrer aux yeux du peuple que le pays se porte mal. Mais le comble, c’est qu’il n’y a pas eu un début d’opération avant qu’ils ne soient arrêtés. Pour rappel, des civils font également partie de personnes qui ont été interpellées. C’est à l’exemple d’un modeste ouvrier poursuivi pour association de malfaiteurs et non dénonciation. L’avocat Me Hervé Sounkpon a dû assister ce dernier et par conséquent a obtenu sa libération et sous contrôle judiciaire.

Pour l’instant, tous les militaires interpellés ont été placés en détention provisoire. Afin de voir clair dans cette affaire, la commission d’instruction de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme, la CRIET, a déjà fait comparaître quelques-uns et les prochaines audiences ne tarderont pas pour les prochains jours.

Leave a Comment