Boni Yayi et patrice talon

Benin : Patrice Talon, va-t-il libérer les détenus politiques après sa rencontre avec Bony Yayi ?

by Abdoulaye Raman
0 comment

Cinq ans après leur dernière rencontre, l’ancien président du Benin, Thomas Boni Yayi et l’actuel chef de l’Etat Patrice Talon se sont revus ce mercredi à Cotonou la capitale. Un geste du locataire du palais de la marina qui pousse les citoyens de tout bord à croire qu’il pourrait y avoir bon ménage désormais entre le pouvoir et l’opposition ; surtout lorsqu’on réalise que les deux grands hommes ont été à couteaux tirés.

Il n’est peut-être pas encore évident que l’opposition et le pouvoir mange dans la même assiette mais il n’est non plus à dire que les deux continueront à se voir comme des chiens de faïence après cette rencontre qui pour le moins s’est voulue d’être courtoises afin d’échanger sur des sujets très important pour la santé de la politique Béninoise.

L’entretien entre les deux hommes aura duré une heure d’horloge. L’ex-président a plaidé pour la libération des prisonniers politiques et des détenus d’opinion arrêtés de puis la sa déchéance. Thomas Boni Yayi est considéré dans le pays comme véritable meneur de l’opposition. Depuis au moins cinq ans, il n’avait pas été reçu par le chef de l’Etat à cause des relents politiques.

Lire aussi : Benin : élection présidentielle sur fond de coup de feu

Alors que le peuple attendait des deux un consensus pour pouvoir apaiser les cœurs, c’est plutôt au plus fort des élections législatives de 2019 et de la présidentielle de 2021 que les tensions ont escaladé entre les deux.

Celui qui préside aux destinées du pays actuellement après avoir ravi le pouvoir à son paire M. Boni Yayi en 2016, est reproché d’avoir donné une autre connotation à la démocratie béninoise. Il est connu et su de tous que tous les politiciens hostiles à son pouvoir ont été arrêtés et incarcérés pour la plupart et en fuite à l’étranger pour d’autres.

Parlant de fuite, c’est le cas de M. Boni Yayi. Il s’était vu contraint de quitter le pays en 2019. En effet, son domicile à Cotonou avait été encerclé pendant près de deux mois par les forces de l’ordre, suite au scrutin législatif dont il contestait la légalité en raison de l’opposition qui en avait été exclue.

Les tensions avec l’opposition ont revis corps en 2021 lors de la dernière élection présidentielle au sortie de laquelle le président Talon a été réélu avec un de plus de 86 % des voix.

La question de la libération des prisonniers devrait être prise avec beaucoup d’attention pour l’ancien président afin que les querelles politiques puissent cesser dans le pays.

Lire aussi : Bénin : Patrice Talon investit pour un nouveau quinquennat.

L’une des candidates influente dans le cadre de la dernière présidentielle, Rekya Maidougou, la présidente du parti des Démocrates a été mise aux arrêts le 3 mars 2021alors qu’elle venait d’achever une conférence publique avec d’autres candidats de l’opposition dont les dossiers ont été également rejetés. Entre autres candidats présents, ce jour, Joël Aivo, qui est aussi en détention a quand-même pu raconter la scène de son arrestation.

Dans la foulée, plusieurs autres militants du parti dont M. Boni Yayi est président d’honneur ont été arrêtés est sont jusqu’à date retenus. C’est fort de cette situation dans laquelle tous se trouvent que l’ex-président a demandé à Patrice Talon « de libérer les détenus politiques dont Reckya Madougou et Joel Aïvo ».

« Je n’oublie pas le cas de nombreux jeunes en souffrance dans nos prisons. Le président m’a écouté, il a passé son temps à m’écouter religieusement », a-t-il assuré. « Je lui ai également proposé (…) d’ouvrir des discussions avec la classe politique », a-t-il poursuivi.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles

#PatriceTalon #BonyYayi

Leave a Comment