Thomas Sankara

Burkina Faso : début du procès contre les présumés assassins de Thomas Sankara.

by Abdoulaye Raman
0 comment

34 ans après, s’ouvre ce lundi le début du procès contre les auteurs présumés de l’assassinat de Thomas Sankara, père de la révolution de l’ancienne Haute-Volta. Quatorze personnes, dont l’ancien président Blaise Compaoré, doivent être jugées pour « attentat à la sûreté de l’État », « complicité d’assassinats » et « complicité de recel de cadavres ».

Il s’agit de quatorze hommes sous la sellette, dont l’ancien président Blaise Compaoré. Ils vont être jugés pour le meurtre du leader révolutionnaire Thomas Sankara. En effet, le panafricaniste trouve la mort à la suite d’un putsch perpétré en 1987, par son ami Blaise Compaoré, après seulement quatre ans de présidence.

Le procès de ces présumés assassins se déroulera devant un tribunal militaire de la capitale Ouagadougou.

Sankara fut donc abattu ainsi que 12 autres dirigeants par un commando alors qu’ils assistaient à une réunion au siège du Conseil national de la révolution à Ouagadougou.

Lire aussi : Burkina Faso : des adolescents de plus en plus enrôlés dans des groupes armés.

« Nous avions prévu une réunion dans cette salle vers 16 heures. Le camarade président est arrivé en dernier, nous l’attendions dans la salle de réunion ici, et dès qu’il est arrivé, la réunion a commencé. Nous avons donc commencé la réunion et comme je venais d’être envoyé au Bénin pour une mission, j’avais la parole. J’ai eu juste le temps de dire “j’ai quitté Ouagadougou” et de commencer mon rapport quand nous avons entendu des tirs de l’extérieur et quelqu’un crier sur un ton assez fort : “Sortez ! Sortez ! Sortez !” Donc après ces ordres, le camarade président s’est levé, a ajusté ses vêtements et est sorti par là, les mains en l’air. Il a été abattu à bout portant à l’entrée de cette salle » a raconté Halouna Traoré, ancien camarade de Thomas Sankara et seul survivant du coup d’Etat de 1987.

Halouna Traoré, ancien camarade de Thomas Sankara et seul survivant du coup d’Etat de 1987.

Durant les 27 années passées à la tête de l’Etat burkinabè par Blaise Compaoré, les soupçons n’ont jamais cessé de peser sur lui. 34 après, un début de justice pour l’homme qui aura apporté une ouverture d’esprit dans le pays s’ouvre ce lundi. La seule et unique chose attendue de ce procès par Halouna Traoré et bien d’autres est qu’il dévoile enfin la vérité.

Lire aussi : BURKINA FASO: 13 PRÉTENDANTS UN FAUTEUIL PRESIDENTIEL.

Rappelons que Blaise Compaoré a été renversé par un soulèvement populaire en 2014. Il a par la suite pris la fuite pour la Côte d’Ivoire qui lui a accordé la citoyenneté.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

#Thomas #Sankara #BurkinaFaso #Blaise #Compaoré #Assassinat

Leave a Comment