CAMEROUN  : 22 SEPTEMBRE 2020, LE JOUR DIT.

by Larissa Tchinda
0 comment

Programmé par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) comme le jour du “chassement” de l’actuel Président de la République son excellence Paul BIYA, ils sont très nombreux, membres et sympathisants du Mrc et partis politiques alliés à ladite marche à avoir attendu ce jour, baptisé “ça passe ou ça casse.”

Programmée pour être exécutée dans toute l’étendue du terrible national, cette marche qui a pour but le depart du système BIYA en cette matinée du 22 Septembre 2020 est du moins pour le moment sans trace, l’on peut aisément faire le constat avec la capitale économique du pays Douala qui pour le moment respire un air partagé entre psychose, inquiétude et assurance pour certains

Il est 6h au marché New deido, les commerçants s’activent pour installer leurs marchandises et servir leurs premiers clients. Pour eux, il n’en est rien! << Ceux qui nous demandent de marcher ne nous donnent pas à manger>> , martèle Njoya, braiseur de viande.

A lire aussi : Cameroun – Mobilisations du MRC : Le fameux 22 septembre est enfin arrivé !

En cette journée tout assez particulière, la circulation est curieusement très fluide. Le lieu-dit vallée Bessengue qui d’habitude bondé de véhicules, est quasiment libre à l’heure de pointe 7h35 minutes.

Sur la route, beaucoup de boutiques peinent à ouvrir alors qu’on observe des policiers, constitués en petits groupes de minimum 5 personnes.

Cliquez ce lien pour plus d’informations  https://www.facebook.com/afrikinform/photos/pcb.3625303864160400/3625303640827089/?type=3&theater

<< Il y’a lieu de craindre>> lance le taximan que nous avons emprunté. << À 10h, je rentre chez moi. Ces policiers ne sont pas là pour nos beaux yeux>>.
Une fois dit ainsi, le débat est lancé dans son véhicule. C’est l’occasion pour les passagers de donner leurs points de vue. Au nombre de deux Rodrigue et Serge se lancent dans le débat.

Pour Rodrigue, << la peur s’est installée dans les cœurs des populations. Maurice kamto a réussi son coup>>. Un point de vue que ne corrobore pas Serge. Pour lui, <<face à la crise sanitaire, la crise anglophone, la crise dans le septentrion, la crise économique…. Le pays n’a pas besoin d’une autre psychose. C’est tout simplement absurde.>>

A lire aussi : CAMEROUN : LE MRC S’OPPOSE FAROUCHEMENT CONTRE LES PROCHAINES ÉLECTIONS RÉGIONALES.

En effet, suite à la convocation des collèges électoraux par le Président de la République en vue de la tenue des élections du 06 décembre prochain, Maurice Kamto, le Président du MRC a vite fait de lancer un mot d’ordre dont le slogan est :” Paul Biya doit partir !”. À cet effet, le parti a donné rdv à tous Ses militants et sympathisants, comme à tout autre parti voulant le rejoindre ce 22 Septembre dans toutes les villes du Cameroun.

Le MRC réclame entre autres la réforme consensuelle du code électoral et la résolution de la crise anglophone avant la tenue de quelconques élections au Cameroun.

Que se passera-t-il donc ce jour? Le pays en attendant, est en alerte.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com , l’information en un clic

0 comment

Cameroun : Libérez Éric Ewanè Ngoulè ! « Afrik-Inform septembre 26, 2020 - 10:23

[…] Politique […]

Reply
CAMEROUN - MAURICE KAMTO : DETENU MALGRE LUI... « Afrik-Inform septembre 29, 2020 - 9:49

[…] StarTimes CAMEROUN : OLIVIER BIBOU NISSACK MIS AUX ARRETS PAR LES FORCES DE SURETE NATIONALE. CAMEROUN  : 22 SEPTEMBRE 2020, LE JOUR DIT. Cameroun – Mobilisations du MRC : Le fameux 22 septembre est enfin arrivé ! CAMEROUN : […]

Reply

Leave a Comment