CAMEROUN – AGRICULTURE : LE PAYS S’ACHEMINE VERS UNE POSSIBLE HAUSSE DU KILOGRAMME DE COTON GRAINE.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Au regard de la tendance des prix sans cesse croissants sur le marché international, le gouvernement, la société de développement de coton (Sodecoton) et toutes les parties prenantes viennent de mettre en place une nouvelle grille tarifaire qui va rehausser le prix du kilogramme à l’échelle nationale.

Le gouvernement Camerounais, la Sodecoton et les autres parties prenantes à la chaîne de production du coton au Cameroun se sont rencontrés en fin de semaine dernière à Yaoundé à l’occasion d’une session du Comité de pilotage de développement des chaînes de valeurs agricoles ( PD-CVA). Au cours de cette rencontre, il a été mis sur pied une nouvelle grille tarifaire pour le kilogramme de coton graine qui a « toutes les chances de connaître une augmentation » les jours ou les semaines à venir, d’après un cadre de la Sodecoton contacté par nos confrères de EcoMatin.

Cette réévaluation est due à la flambée des prix sur le marché international, et comme « le coût à l’international influence le prix ici (local ndlr ), il n’y a pas de raison qu’il ne monte pas » a renchéri le cadre de l’entreprise.

Le coût du coton sur le marché international a en effet connu une hausse sans précédent depuis 2011. Le kilogramme tourne autour de 1, 5 dollar USD, soit environ 900 FCFA. A l’origine de cette hausse, une sécheresse qui prévaut actuellement aux États-Unis, grand producteur mondial du coton graine. A côté de cette situation, les tensions économiques liées au conflit ukrainien ont entraînées une flambée des prix de intrants et créé une pénurie de coton qui justifie, outre la sécheresse aux USA, la hausse des coûts mondiaux.

Même si la marge progressive n’est pas encore connue, le nouveau prix du kilogramme au Cameroun devrait satisfaire les producteurs dans la région du Nord, dans un contexte où leurs rapports sont tendus avec la Sodecoton à cause du prix de vente actuel (255 FCFA le kilogramme) et de la crise des intrants agricoles.

#Coton #Sodecoton #