CAMEROUN – ANNIVERSAIRE DU RENOUVEAU : 38 ANS QUE CA DURE.

by Kevin Fotso
0 comment

“Ne dure pas au pouvoir qui veut, mais dure au pouvoir qui peut”. Dixit Paul BIYA. Contre vents et marées, l’homme du 06 novembre 1982 a gardé le fauteuil présidentiel qui lui a gracieusement été offert par Ahidjo il y’a près de quarante ans.

Le Chef de l’état Camerounais célèbre ce jour le 38 ème anniversaire de son accession au pouvoir. Le 04 novembre 1982, son prédécesseur Ahmadou Ahidjo va annoncer sa décision de ” démissionner de ses fonctions de président de la République unie du Cameroun “, cédant ainsi le pouvoir à son proche collaborateur Paul BIYA. Après une carrière au sein de la fonction publique Camerounaise entamée au début des années 60 avec à la clé sa nomination en qualité de premier ministre en 1975, l’ancien séminariste va commencer dès novembre 1982 l’ultime étape de sa carrière politico administrative.

A lire aussi : CAMEROUN : AHMADOU AHIDJO ET SON ÉPOUSE : PRÉLUDE D’UNE DÉMISSION PRÉSIDENTIELLE… CONFIDENCES. AFRIK-INFORM

<<L’HOMME DU RENOUVEAU>>

L’arrivée de Paul Biya à la tête de l’état va susciter une effervescence sur l’ensemble du territoire national. Au delà du style moderne, celui qu’on surnomme “Gentleman” à Bamenda tient un discours rassembleur. Il prône “l’ouverture démocratique” et parle de “Rigueur et de moralisation”. À travers le pays, il reçoit l’onction de l’élite traditionnelle dans les différentes régions du Cameroun.

A lire aussi : ÉDITO : PAUL BIYA : L’IVRESSE DU POUVOIR, LE MANDAT DE TROP QUI FÂCHE. AFRIK-INFORM

38 ans après, Paul Biya est toujours là. Il a connu un coup d’état, des tensions sociales, des crises politiques et des crises sécuritaires. Depuis sa dernière réélection de 2018 qu’une partie de l’opposition continue de contester, on peut compter ses apparitions publiques sur le bout des doigts. À 87 ans, Paul Barthélémy BIYA est un souverain de l’ombre qui est plus visible sur les photos que ses partisans exhibent à chaque fois que l’occasion s’y prête. Malgré les multiples difficultés que connaît le pays qu’il dirige avec en prime les violences perpétrées dans les régions anglophones, le “nkounkouma” reste fidèle à lui-même : Calme, discret et imperturbable.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com, l’info en un clic

Leave a Comment