Cameroun : après Nathalie Koah, la BAS veut boycotter Samuel Eto’o

by Larissa Tchinda
0 comment

Nathalie Koah et Samuel Eto’o, une revenge à la BAS ? Ils sont nombreux à faire le rapprochement. A l’origine, un boycott samedi, 27 novembre du meet and greet de l’influenceuse, et une promesse de boycott dans les jours à venir, du prétendant à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football.

« Au Sud-Ouest hein… sans garde du corps. Le Cameroun est merveilleux ». Ces propos du goléador Samuel Eto’o Fils n’ont laissé personne indifférent. Engagé dans la course pour la présidence de la FECAFOOT, il est clair que chacun de ses moindre faits et gestes sont relayés au maximum.


Pour beaucoup, l’ex international camerounais a juste manqué un moyen de se taire. Alors que la toile s’indignait déjà de la mort de 04 personnes dont trois élèves et une enseignante à Ekondo Titi, dans cette même région du Sud-Ouest, cet acte du candidat à l’élection de la FECAFOOT étaient juste une insulte en leur mémoire et à celle de toutes ces personnes qui ont perdu la vie pendant le conflit séparatiste qui y sévit.

A cet effet, la Brigade Anti Sardinards (BAS) a déclaré Samuel Eto’o « Irrecevable » en Europe jusqu’à ce que ce dernier apporte son soutien à ces victimes du conflit.

Selon des informations parues à notre rédaction, des actions seraient déjà en train d’être posées en Allemagne, pour éviter à ce dernier de fouler le sol de ce pays, à quelques jours seulement de son arrivée. La BAS Allemagne, aurait même saisit les autorités compétentes pour interdire l’accès de Samuel Eto’o au pays de Frank-Walter Steinmeier.

Nathalie Koah, écrivaine camerounaise et chef d’entreprise

VERS UN BRAS DE FER A LA NATHALIE KOAH ?

Samedi 29 Novembre à Paris, une dizaine de camerounais indignés, ont tenté d’empêcher la tenue du Meet and greet de l’influenceuse Nathalie Koah. Munis d’œufs et de farine, ces derniers scandaient que le silence de l’i influenceuse face à ce qui se passe dans le Nord-ouest et le Sud-ouest, est un silence complice.

Parc cet acte, les membres de la BAS exigeaient à Nathalie Koah d’utiliser sa voix, mes millions d’abonnés, son aura, mais surtout son influence pour dire stop au conflit.

L’idée fut peut-être belle, seulement, l’acte a été jugé de barbare par l’écrivaine qui a dû sortir de ses gonds.
«Tu ignorais que j’étais une femme « légère » quand tu voulais ma voix ? » ; a-t-elle lancé à Sandy de Boston, membre de la BAS, avant de le supprimer par la suite sur sa page Facebook.

Enregistrez votre adresse email pour recevoir automatiquement nos articles.
Afrik-inform, l’info en un clic.

#Cameroun #Nathalie #Koah #Eto’o