CAMEROUN : CHARLOTTE DIPANDA RÉCLAME UNE ALTERNANCE POLITIQUE AU CAMEROUN.

by Bertrand Wandji
0 comment

Le Outing a eu lieu ce 25 MAI 2020 au micro de La voix de l’Amérique. Interviewée sur la situation politique dans son pays, la célèbre chanteuse de Makossa est sortie de sa neutralité, souvent jugée coupable par certaines opinions sur les réseaux sociaux, pour plaider en faveur d’une alternance politique au Cameroun. Pour elle, le développement de cette grande nation n’est pas possible autrement: « moi je pense que le Cameroun doit se développer autrement parce que quand il n’y a pas d’alternance il n’y a pas de dévolution possible », a-t-elle expliqué.

« Un appel au fair-play »

Estimant que le gouvernement actuel a épuisé toutes ses cartes et ne peut plus rien offrir au Camerounais, elle a appelé celui-ci à faire preuve de fair-play en cédant sans rancune le pouvoir à une nouvelle gouvernance: «  Le gouvernement actuel arrivé à bout de ce qu’il pouvait proposer et gagnerait à céder la place à une nouvelle gouvernance sans rancune ».

Une sortie qui a suscité des opinions mitigées: d’un côté, des partisans de l’idéologie du changement qui n’ont pas hésité à la porter en triomphe pour cet « engagement politique » qu’ils qualifient d’extrêmement courageux au regard du silence habituel de la classe artistique camerounaise sur les questions de démocratie au Cameroun ; de l’autre côté des sympathisants du Régime au Pouvoir qui ne décolèrent pas. Ils l’accusent de conspirations avec des forces obscures pour déstabiliser la nation.

Le peu que l’on puisse dire au demeurant est que la sortie de Charlotte Dipanda vient amplifier le débat sur l’urgence d’une alternance démocratique et pacifique au Cameroun et permettra peut-être de délier de nouvelles langues dans les jours ou les mois à venir quel que soit le camp.

Restez sur afrik-inform.com pour plus d’informations

Leave a Comment

Restez informés par email

afrik inform