CAMEROUN – CORONAVIRUS : LE FMI APPROUVE UN DÉCAISSEMENT DE 132 MILLIARDS DE FCFA AU PAYS.

by Gilles Noubissie
0 comment

Le FMI a également approuvé la demande des autorités visant à proroger l’accord FEC, qui doit expirer le 25 juin 2020, jusqu’au 30 septembre 2020 avec une nouvelle phase d’accès.

Réuni ce lundi 04 mai, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a finalement apporté une réponse favorable à la demande d’appui du Cameroun dans la lutte contre le coronavirus. Il s’agit de manière concrète d’un décaissement au titre de la facilité de crédit rapide (FCR) de 226 millions de dollars soit plus de 132 milliards de F CFA. Ce montant permettra de soutenir les efforts des autorités visant à répondre aux besoins urgents de la balance des paiements du pays résultant de la pandémie de COVID-19 et des chocs des termes de l’échange résultant de la forte baisse des prix du pétrole.
« Le financement d’urgence du FMI au titre du FCR soutiendra les efforts du gouvernement pour atténuer l’impact des deux chocs » a déclaré Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président par intérim dudit conseil. Le FMI a également approuvé la demande des autorités visant à proroger l’accord FEC, qui doit expirer le 25 juin 2020, jusqu’au 30 septembre 2020 avec une nouvelle phase d’accès.
Un appui conséquent qui vient s’ajouter aux efforts d’ores et déjà consentis par les pouvoirs publics pour contenir la propagation de la pandémie et qui se heurtent à des besoins de financement extérieurs et budgétaires en raison de la détérioration importante des perspectives macroéconomiques. L’appui du FMI contribuera à combler les besoins extérieurs immédiats et à préserver l’espace budgétaire nécessaire aux dépenses de santé essentielles liées au COVID-19. Il devrait également contribuer à catalyser un soutien supplémentaire des donateurs.
Si le conseil appelle les partenaires au développement à soutenir davantage le pays, il ne cache pas ses ambitions d’être particulièrement regardant sur la gestion de ce soutien. «Des contrôles budgétaires stricts et la transparence seront nécessaires pour garantir que l’aide fournie dans le cadre du FCR atteigne ses objectifs » a déclaré Mitsuhiro Furusawa.

Leave a Comment

Restez informés par email

afrik inform