Covidgate : où sont passés les dons offerts par le milliardaire Jack Ma?

Cameroun – Covidgate : où sont passés les dons offerts par le milliardaire Jack Ma?

by Abdoulaye Raman
0 comment

Alors que son image n’est plus assez reluisante sur le plan international, le Cameroun est l’objet d’une des plus redoutables mascarades de la décennie. Dans la sous-région et même en Afrique, il arbore désormais le maillot jaune des détournements et de malversations financières. Les camerounais veulent cette fois savoir qu’est-ce que le ministère de la santé a fait des dons offerts par Jack Ma, le promoteur d’Alibaba? En attendant de le savoir, la chambre des comptes de la cour suprême est à pied d’œuvre pour déterminer les boucs émissaires.

Détournement de fonds, malversations financières, prestations fictives et surfacturations dans le budget, ce sont des termes et expressions qui meublent depuis la semaine dernière les colonnes des journaux et ne quittent pas un seul instant les lèvres des amoureux de l’actualité du pays.

A lire aussi : Cameroun : Malachie Manaouda, l’agneau du sacrifice du COVID-19 ?

Des Camerounais ont tenté de fermer la page de l’audit demandé par le FMI. Il veulent que lumière soit faite sur la destination qu’ont pris les équipements et kits sanitaires dont le milliardaire chinois à eu le grand cœur d’offrir au Cameroun. C’est donc désormais <> au gouvernement pour combattre le virus? Sauf que cette question reste morte jusqu’ici car ne pouvant avoir de potentielle personne à même de répondre.

Les enquêtes se poursuivent au Tribunal Criminel Spécial, bien que des ministres martèlent que les fonds affectés dans le cadre de la lutte ne leur sont pas parvenus. Et, Quiconque s’y serait frotté de près ou de loin passera aux aveux, si l’on s’en tient à la démarche de la justice. Qu’à cela ne tienne, nombre de camerounais dans la ville de Yaoundé ne semblent pas trop intéressés à l’enquête lancée par la chambre des comptes relative à la gestion des fonds ; qui plus ont été octroyés en partie par le Fond Monétaire International (FMI). Selon eux, il faut aller pas à pas.

Selon un usager de la poste centrale qui a requis l’anonymat, ” C’est vraiment criminel le comportement de nos ministres. Ils se comportent comme si ce n’était pas aussi leur pays. Même les dons qu’on nous a adonné pour nous sauver de la mort, ils ont détourné. C’est une honte pour nous”. Dans le même ordre d’idées, renchérit-il en disant qu’ << on doit nous dire où sont passés ces dons. On les a revendu ? Si oui, pourquoi ?” S’interroge t-il. Toujours dans son argumentaire, il rajoute que “les coupables doivent être punis sévèrement pour que ça serve de leçon aux autres.”

Si pour certains, il est encore possible de questionner la manière avec laquelle ces dons ont été gérés, il faut tout de même rappeler que la réalité est toute autre. Selon le magazine Investir au Cameroun, aucune trace des dons offerts par le milliardaire n’existe sur les livres du comptable matières du ministère de la santé qui est par ailleurs l’épicentre de cette affaire de covid-19 et détournement. Pourtant la secrétaire générale du ministère de la santé publique, Sinata Koulla Shiro avait réceptionné le 26 mars 2020 à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen un lot d’équipements médicaux offert par Jack Ma.

Rappelons que le Cameroun n’était pas le seul pays africains auquel le fondateur d’Alibaba avait décidé d’apporter du soutien pour venir à bout du virus qui faisait déjà des ravages importants. 53 pays aussi en avaient également été bénéficiaires.

A lire aussi : AFRIQUE – ECONOMIE : SELON JACK MA, L’AFRIQUE D’AUJOURD’HUI EST LA CHINE D’IL Y A 20 ANS. AFRIK-INFORM

Tout comme ces 53 autres nations, le ministère de la santé publique Camerounaise a reçu 200 000 kits de test, 100 000 masques et 1000 équipements de protection. Jusqu’à date, aucune information ne filtre sur la réelle destination de tout ceci. “Ils auraient dû distraire nos propres sous. Nos propres fonds. Mais quand on s’hazarde à détourner un don, c’est de la méchanceté. Je crois qu’on doit vraiment refaire le gouvernement de mon pays. C’est de trop. Ils se sont foutus de nous”, s’indigne Ongolo Gérard, vendeur à la sauvette à la poste centrale de Yaoundé.

En revanche, la chambre des comptes du tribunal de première instance de Yaoundé rencontre d’énormes difficultés dans le cadre de l’élargissement de l’enquête pouvant culpabiliser ces personnes ayant été aux avant-postes dans le cadre de la riposte face au covid-19. Toutefois, d’aucuns ne se tairont pas de si tôt. Pour le moment, tous ces reponsables du gouvernement impliqués jouissent encore d’une présomption d’innocence. Hormis les dons du chinois, les hommes d’affaires Camerounais se sont aussi mobilisés pour la cause en mars 2020 pour donner un coup de pouce à l’État.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com , l’information en un clic

Leave a Comment