Cameroun – Crise Anglophone: Un journaliste perd la vie après plusieurs mois de détention secrète.

by Bertrand Wandji
0 comment

Le journaliste Camerounais de culture anglophone, Samuel Wazizi a été annoncé mort hier soir sur les antennes d’Equinoxe Télévision. Présentateur d’une émission en pidgin-english sur la chaîne de télévision régionale CMTV, il avait été interpellé le 02 Août 2019 par des éléments de la police camerounaise qui le soupçonnaient d’intelligence avec les rebelles séparatistes ambazoniens.

Depuis lors, SAMUEL WAZIZI croupissait dans des geôles d’une caserne militaire du Sud-Ouest inconnue de tout le monde. Pendant plus de 300 jours, ses avocats, sa famille et ses collègues avaient épuisé toutes les voies légales pour le voir à défaut d’obtenir sa libération en vain.

•••Nous avons besoin de réponses•••

Cette disparition incompréhensible suscite de nombreuses indignations au sein de l’opinion publique en général et chez des avocats en particulier. Me Felix Nkongho exigeant des réponses sur ce qui est arrivé au journaliste a écrit ceci sur son compte Twitter: « Qu’est-il vraiment arrivé à Samuel Wazizi ? Nous avons besoin de réponses du gouvernement. Nous disons non à l’impunité et oui à la responsabilisation ». En rappel, ce fondateur et directeur exécutif du Centre pour les Droits de l’Homme et la démocratie en Afrique est lui-même une victime permanente de la séquestration des libertés dans le cadre de la crise anglophone.

Le même son de cloche est venu de sa consœur du barreau Me Michelle Ndoki qui a qualifié de dictature le régime de Paul Biya: « C ‘ est ainsi que vous savez que vous vivez sous une dictature : un journaliste est arrêté, meurt pendant sa garde à vue, et les avocats et la famille savent près d’un an après. C ‘est insupportable et on ne peut pas nous demander de continuer à le supporter», a laissé entendre la vice-président du directoire des femmes du MRC dans un tweet.

Le président du syndicat national des Journalistes du Cameroun ne décolère pas, Denis Nkwebo invite tous les journalistes à attendre la conduite à tenir suite à cet autre abus de trop. Sur son compte Twitter on peut lire《Le SNJC confirme la mort de Samuel Wazizi. Il est décédé à l’hôpital militaire de Yaoundé où il a été transféré après plusieurs mois de torture.
Tous les journalistes doivent se mobiliser pour répondre au mot d’ordre que le SNJC et CAMSEJ vont annoncer dans quelques heures.》

Selon Équinoxe Télévision, le journaliste aurait succombé à des coups et blessures subies pendant son incarcération. Samuel Abuwe Ajiekha, plus connu sous le nom de Wazizi, était attendu le 28 mai dernier devant la Haute Cour de Fako pour son procès; il n’avait pas été extrait de sa cellule.

Nous y reviendrons pour plus d’informations.

Enregistrez votre adresse mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-Inform.com, l’information en un clic.

Leave a Comment