CAMEROUN – DÉBAT TÉLÉ : LE MINISTRE JEAN DE DIEU MOMO PERD SON SANG FROID FACE À MICHÈLE NDOKI.

by Romaric Tenda
0 comment

 

Jean De Dieu Momo # Michèle Ndoki. C’était l’affiche du week-end passé au Cameroun sur les antennes télés. Sur le plateau de l’arène diffusée sur Canal2 International, Rodrigue Tongue (le présentateur) a servi ce dimanche 14 juin, un débat de très haute facture aux téléspectateurs qui se délectent à n’en pointe douté, grâce à une bataille idéologique opposant la militante de la MRC au président du PADDEC, par ailleurs ministre délégué auprès du ministre de la justice qui, pour l’occasion, a perdu totalement son sang froid.

Tout a pourtant bien commencé pour le ministre délégué dans l’Arène du dimanche 14 juin. C’est un Jean De Dieu Momo serein et confiant qui descend dans la bataille, convaincu de ce que tous les regards sont tournés vers lui. Habitué des grands shows télés, le président du PADDEC n’a évité aucune question posée par les deux intervieweurs du soir Christophe Bobiokono du journal Kalara et Franck Fouté de Jeune Afrique. Entre son changement de posture et son entrée au gouvernement du président Biya qu’il combattait, c’est tout fièrement que Jean de Dieu Momo expliquait les raisons de son choix de suivre «L’homme du renouveau». Il n’a cessé au cours de la première partie de l’émission de couvrir d’éloges le président Paul Biya, tout en convoquant des arguments tirés de la bible pour dire qu’autrefois (quand il était opposant), il s’était lourdement trompé . Même la partie consacrée à ses préférences animées par Delphine Fonkou s’est déroulée dans le calme et la sérénité. Tout allait bien pour Jean De Dieu Momo. Mais c’était sans compter sur la présence et l’impertinence de Michèle Ndoki.

45 minutes de labeur passées par Jean De Dieu Momo

Accueilli par ce que lui-même à qualifié ‘d’un coup sous la ceinture’ donné par son adversaire dans le duel, Jean De Dieu Momo est accueilli d’entame par la diffusion d’une chanson qu’il avait réalisé quand il était opposant. De retour sur le plateau, il a renié ladite chanson et a afirmé avoir déjà supprimé cela de toutes ses archives. Ce n’est pas tout, jusque là très poli avec Me. Michèle Ndoki, il va hurler de colère et de rage contre elle. Suite à une question à lui poser sur son bilan depuis sa nomination en tant que ministre délégué, Michèle va glisser subtilement et dans un ton presque ironique l’idée selon laquelle le président du PADDEC avait été nommé pour profiter des largesses pécuniaires qu’offre ce poste au Cameroun, avant d’affirmer que c’est un avis qu’elle ne partage pas forcément. Fou de rage,  le ministre Momo va sortir de ses gongs et va même promettre à la militante du MRC de rejoindre dans les égouts, si elle continue. Après quelques échauffourées, Michèle Ndoki va insister sur la même lancée et avec la même verve. Toute chose qui va mettre mal à l’aise Jean De Dieu Momo qui va dans un premier temps être, très agacé, ensuite, importuné, et qui va boire de l’eau à plusieurs reprises. Son expression faciale va changer, même son timbre vocal, va perdre sa tonalité habituelle. Des remarques faites immédiatement sur les réseaux sociaux par plusieurs internautes précipités à annoncer la défaite du ministre dans ce duel d’idées.

Un duel qui va s’achever sur une note d’échanges. Les deux s’offriront comme cadeau, un livre à chacun, pour mieux se comprendre, et mieux progresser. En sommes, c’est un ministre et président de parti politique plus élégant et poli qui est passé sur le plateau de l’arène ce dimanche. Jean De Dieu Momo aura encore séduit par la faculté d’adaptabilité qui l’a toujours amenée à se tirer d’affaires, quand bien même, il est en difficulté.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com, l’info en un clic

 

 

Leave a Comment