CAMEROUN : DES DELINQUANTS VIOLENTS SÈMENT LA TERREUR A DOUALA.

by Franck Bekima
0 comment

Le phénomène de délinquance de la part d’un groupuscule de jeunes se faisant appelé “MICROBES ” prend de l’ampleur dans les différents quartiers de la capitale économique du Cameroun.

Dans la nuit du 10 au dimanche 11 Octobre aux environs de 20h, ces jeunes gens d’autre genre ont mené des assauts d’une violence et pétulance à nulle autre pareille… Se réclamant du groupe ” MICROBES ” et équipés d’armes blanches : machettes, couteaux et gourdins ont fait irruption à Deido un quartier populaire du 1er arrondissement de la ville de Douala.

Ces agresseurs munis d’armes blanches ont pillé des domaines privés et des richesses propres à des passants de la dite circonscription administrative de cette partie de la ville de Douala.

” Ils ont semé la débandade générale ici, regardez voilà une femme qu’ils ont poignardée pour prendre son sac, là-bas ils ont volé de l’argent. Mon frère qui est à Akwa-Nord m’a dit qu’ils ont aussi pillé un grand commerce là-bas” témoigne un habitant de Deido, rencontré par nos confrères de Cameroon-info.net.

Avant l’arrivée des forces de l’ordre, les jeunes dudit quartier (Deido) se sont mobilisées pour faire blocus et contre-attaquer ceux-là qui se sont fait le qualificatif péjoratif “MICROBES” qui ont par ailleurs pris la poudre d’escampette lorsque ces jeunes se sont mis à la chasse de leur trousse

Samuel Ivaha Diboua ,Gouverneur de la région du Littoral est descendu sur les lieux après avoir été écouté les différentes prises de paroles des autochtones du quartier Deido, à son tour la première autorité de la ville de Douala c’est efforcé à calmer les esprits tout en promettant une mise en hors état de nuire de ses fauteurs de trouble à l’ordre publique.

Rappelons qu’avant le quartier Deido ce dimanche soir, une autre bande de jeunes délinquants s’était livrée au même exercice jeudi dernier aux quartiers Cité-Cicam et Ndokoti dans l’arrondissement de Douala 5e. Le lendemain, le Préfet du département du Wouri Benjamin MBOUTOU, avait coordonné personnellement une opération qui a permis d’interpeller 14 jeunes gens soupçonnés d’être membres du gang auteur des agressions enregistrées la ville. Des arrestations qui n’ont visiblement pas permis d’entraver le redoutable phénomène.

Enregistrez votre adresse e-mail pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com,l’info en un clic.

Leave a Comment