Cameroun -Frantz TAFOUNGANG: « Face à la Covid-19, L’Afrique a brillé par ses décoctions »

by Larissa Tchinda
0 comment

Le consultant en santé et sécurité au travail, en hygiène alimentaire et en hygiène industrielle, vient de commettre un ouvrage intitulé : « La médecine traditionnelle VS La médecine moderne ». Un ouvrage qui vient remettre au gout du jour, la perpétuelle bataille qui oppose les traditionnalistes aux scientifiques dans le domaine sanitaire.
Afrik-inform est allé à sa rencontre pour en savoir davantage.

Afrik-inform : Bonjour Frantz TAFOUNGANG

Frantz TAFOUNGANG : Merci. Bonjour !

Afrik-inform : Qui est l’auteur qui se cache derrière l’ouvrage «La médecine traditionnelle VS La médecine moderne » ?

Frantz TAFOUNGANG: je suis un jeune Camerounais qui réside au Cameroun et qui a effectué ses études dans la région de l’ouest Cameroun et celle du Littoral ; j’ai suivi les études supérieures à l’Université de Dschang où j’étais inscrit en BIOCHIMIE Clinique, puis après une Maitrise, j’ai interrompu ce parcours pour un bref moment. Je me suis inscrit à nouveau à l’Université de Douala, pour suivre une formation en QHSE où j’ai fini avec un MASTER 2. Je suis né au Cameroun et je réside dans la ville de Douala, aujourd’hui cofondateur d’un Laboratoire d’analyses agroalimentaires et environnementales je m’y investi grandement et à plein temps afin d’y trouver épanouissement. J’ai exercé comme stagiaire puis praticien dans les laboratoires de biologie médicale, dans les laboratoires d’ethnobotaniques, les officines de naturopathies.

Afrik-inform : Pourquoi opposer la médecine moderne à la médecine traditionnelle ?

Frantz TAFOUNGANG : Il est important de souligner que le conflit entre ces deux médecines est existant depuis plusieurs années bien qu’insidieux. J’ai juste décidé de mettre un peu de lumière sur ce problème. Déjà je rappellerai que la rédaction de l’ouvrage a débuté en Octobre 2018, et s’est vu achevé en Novembre 2020. Je laisserai savoir également que la venue de « LA COVID 19 » est la chose qui m’a poussé à évoluer rapidement avec la rédaction de cet ouvrage ; Car on a pu constater les grandes puissances faire face à leur mort qui tombaient de partout dans les rues et les hôpitaux tout en annonçant déjà comment l’Afrique sera grandement décimée une fois qu’elle sera touchée, chose qui n’a pas réellement été, au point de soulever de grandes interrogations et des étonnements. L’Afrique a brillé par ses décoctions, ses potions, infusions et que sais-je encore ? Alors, on a d’ailleurs vu le Président Malgache Brandir les prouesses de son médicament plusieurs fois, et au Cameroun les résultats du Médicament de l’archevêque Monseigneur Samuel KLEDA ont parlé d’eaux même. L’idée de cet ouvrage me vient en 2018 quand intervenant encore dans le secteur de la médecine traditionnelle, où nous développions des approches thérapeutiques axées sur les résultats des recherches scientifiques publiés pour bon nombre par des Docteurs en Pharmacologie, ou des titulaires de Masters on avait intervenu sur plusieurs patients Diabétiques ayant des plaies dites inguérissables, des patients d’insuffisances rénales et qu’au bout d’un temps défini ils avaient trouvé guérison ; il faut noter que ces derniers avaient été renvoyé des hôpitaux où ils étaient suivis car ils y avaient déjà mis plusieurs années sans évolution.

Afrik-inform : Pouvez-vous nous faire une brève présentation du livre ?

Frantz TAFOUNGANG: Mon livre dont le titre est La Médecine Traditionnelle VS La Médecine Moderne, laisse savoir déjà dans son sous-titre quelle est l’orientation. Alors le sous-titre nous dit : Tout est non contrôlé, à quoi nous en remettre ? Le livre est constitué de 07 chapitres et a 175 pages. Dans le chapitre 1 intitulé la santé, je présente ce qu’est la santé réellement ; la santé comme cet équilibrium et non pas un produit de la médecine. Cela voudrait dire que c’est l’équilibre permanent entre le corps, l’esprit et l’âme qui une fois atteint nous procurera un état de santé. Le second chapitre lui fait état de ce que la Médecine n’est pas une science mais une pratique qui utilise le résultat de plusieurs sciences. Ce chapitre intitulé Science et Médecine, revient sur les façons d’accéder à nos grandes écoles de formations mais également sur les affectes et même les pensées qui animent de nombreux jeunes avant d’y accéder. Partant de là des recommandations sont faites. Le chapitre 3 lui fait une relation entre le malade et la maladie, ceci parce que chaque entité devrait être considérée individuellement puis l’interaction qu’il y a entre ces deux devrait être pris en compte. Cette fois nous ressortons les comportements déviants de chacune des deux médecines et essayons de proposer une approche tant au praticien qu’au malade. Le chapitre 4 fait état du charlatanisme à la naturothérapie, ceci vient du fait que comme grandement observé au Cameroun et dans certains pays de la sous-région les Naturopathes ne reçoivent aucune formation et nombreux s’e retrouvent dans ce secteur de métier parce qu’ils ont eu beaucoup de difficultés à s’en sortir dans d’autres secteurs un peu mieux réguler par les lois. Le chapitre 5 lui ressort l’efficacité et les méfaits de la médecine naturelle, tout en nuançant un peu sur certains manquements de la médecine moderne. L’avant dernier chapitre s’interroge sur ce qu’est l’hôpital en réalité dans notre contexte, devrait-il être vu comme un sanctuaire ou plutôt comme un cimetière ; Bien avant la venue de la COVID-19 on pouvait déjà constater les égarements de certains praticiens, ou les défaillances de certains formations sanitaires (Hôpitaux étatiques, Cliniques privées, Centres de santé …). Ces derniers allaient de la non prise en charge des malades du fait de la non disponibilité financière, à la séquestration des patients pour défaut de paiement des factures des soins. On a tous eu à constater le cas de Monique Koumaté en 2016, qui fut tout simplement la goutte d’eau qui débordait le vase, à nos jours je puis vous assurer que le vase est toujours plein. Dans le dernier Chapitre j’essaye de faire comprendre aux lecteurs comment ils devraient s’y prendre, non pas pour soigner une maladie particulière, mais pour résoudre l’ensemble des problèmes du corps en lui redonnant sa capacité auto-réparatrice. Cela laisse donc savoir que chaque être est acteur dans le processus de recherche de l’équilibrium qu’est la santé et non pas spectateur comme essaierai la Médecine Moderne de le faire intégrer.

Afrik-inform : COVID -19 : êtes-vous pour ou contre la médecine traditionnelle ?

Frantz TAFOUNGANG: le Côté Africain parle en moi face à cette question, le côté Biochimiste ne sommeille pas également et le caractère du qualiticien lui prône une approche factuelle pour la prise des décisions. En se basant sur les faits je suis entièrement pour la médecine traditionnelle. Toutefois comme j’essaye de le faire comprendre dans l’ouvrage, l’évolution des technologies et des mœurs aujourd’hui n’est pas à négliger pour cela il serait important de concilier les deux médecines, mais avec la Médecine traditionnelle beaucoup plus en avant.

AFRIK-INFORM : Que pensez-vous des vaccins contre la Covid-19 ?

Frantz TAFOUNGANG: la stupidité et la cupidité des hommes prennent de plus en plus le dessus sur les fondements de la nature. Un des fondements voudrait que la vie soit mise au centre de tous nos agissements, d’où la sacralisation de la vie. Je soulignerai que les xénobiotiques y compris les vaccins pour bon nombres nous causent plus de problèmes qu’ils n’en résolvent d’où l’intérêt de se focaliser sur somment éviter de tomber malade. Catégoriquement parce que les politiques ont fait de ces vaccins un grand intérêt, je suis contre cela ; Mais également parce qu’au regard de la rapidité avec laquelle cela a été conçu nous sommes libres de penser que les tests n’ont pas été effectué avec une certaine rigueur. Les Politiques de nos jours agissent comme des artistes pour une histoire de popularité au lieu de l’objectivité. Vous remarquerez d’ailleurs que certains vaccins ont été refusés par certains pays d’Europe, mais des Pays Africain ne se sont pas interrogés et l’ont laissés entrer chez eux.

Afrik-inform : quelle est l’actualité de l’ouvrage ?

Frantz TAFOUNGANG: Mon ouvrage vient faire savoir comment choisir l’approche Médicale idoine, mais également, il veut enseigner à la communauté médicale une approche de consultation intégrée axée sur les principes d’IMHOTEP, le fondateur de la médecine égyptienne

Afrik-inform : merci d’avoir répondu à nos questions.

Frantz TAFOUNGANG : Merci à vous et aux internautes d’Afrik-inform.

Propos recueillis par Larissa Tchinda.

Enregistrez votre adresse email pour recevoir automatiquement nos articles.
Afrik-inform Awards Acte 2
Voter pour les personnalités politiques et publiques via ce lien…👇
https://afrik-inform-awards.faroty.com/

Leave a Comment