CAMEROUN – GUERRE DES MARQUES : LE MAITRE, LE METRE ET L’ARBITRE.

by Kevin Fotso
0 comment

Au Cameroun, les services de communication et Marketing de trois grandes firmes brassicoles se livrent une bataille à ciel ouvert à travers les Campagnes publicitaires des boissons gazeuses faites à base de concentrés de limons.

C’est la mise sur le marché de la marque Top Bitter Limon par les Brasseries du Cameroun qui va déclencher les hostilités. Depuis quelques mois, la marque Bubble UP règne en “maître” absolu dans l’univers des consommateurs amoureux de boissons pétillantes. C’est avec l’objectif clairement avoué de freiner cette emprise que la SABC va lancer son produit Top Bitter Limon avec pour slogan “C’est bon le feu sort”

Bubble UP Better limon va rapidement organiser sa riposte à travers une contre campagne avec pour message ” Imité mais jamais égalé”. Et le Ping-pong des messages publicitaires va s’enchaîner. D’un côté Top Better Limon, qui scande ” Quand l’élève fait, le maître corrige”, de l’autre Bubble UP Better limon qui réplique “Effectivement, le mètre corrige” en faisant référence au volume et à la quantité de son contenu.

Le dernier visuel qui a alimenté les débats sur la toile est celui de Top Better Limon sur lequel on peut lire : “Quand l’élève utilise le mètre, Le maître corrige et donne la mesure Slim”. Derrière la guerre de la com qui est la plus visible, se cache celle des stratégies de vente et du positionnement dans les grands espaces marchands et supermarchés avec les prix de certains produits qui sont revus à la baisse comme c’est le cas pour Bubble UP qui est passé de 500 à 300 FCFA.

Pour jouer les rôles d’arbitre, le Spécial Limonade produit par UCB a lui aussi profiter de cette déferlante pour refaire Surface avec un clin d’œil à ses concurrents. “Le goût n’aime pas la guerre, la limonade c’est spécial” peut t’on lire sur une affiche publicitaire de la marque.

Enregistrez votre adresse sur notre site afin de recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment