CAMEROUN : JEAN-JACQUES LENGUE MALAPA, UN MODÈLE DE L’ADMINISTRATION COMMUNALE AUX AFRIK-INFORM AWARDS.

by AFRIK INFORM
0 comment

Le chef de l’exécutif communal de Douala 1er a fait de l’amélioration des conditions de vie ses populations la priorité de son mandat. Les actions menées en leur faveur lui ont valu le plébiscite des votants des Awards d’Afrik-Inform comme « Meilleur maire de la région du Littoral ».

En présentant sa récompense, le 11 juillet dernier, à ses collaborateurs, aux personnalités et populations de sa circonscription venues le féliciter, l’édile de la Commune d’arrondissement de Douala 1er n’a pas manqué de souligner le caractère collectif du travail ayant permis cette distinction. C’est que le maire de Douala 1er suscite admiration par les actes qu’il pose au quotidien en faveur de ses administrés.

Le management d’un style nouveau qu’il a instauré à la mairie a contraint ses unités fonctionnelles à se mettre véritablement au service des usagers. Ce qui est une vraie révolution. Surtout dans un exécutif communal composé de plusieurs partis politiques. Ici, les querelles partisanes ont laissé la place aux débats constructifs. Avec comme leitmotiv la satisfaction des besoins des populations. Des populations qui se sentent désormais prises en compte. Et qui sont aujourd’hui impressionnées par la gestion humaine de la mairie dont le nouvel immeuble abritant ses services, inauguré récemment, affiche fière. Ce qui est encore un fait inédit à Douala où la plupart des Communes d’arrondissement se trouve en location.

Avec la construction de cet édifice, Jean-Jacques Lenguè Malapa a ainsi franchi un cap dans la gestion des ressources financières de Douala 1er. D’autres actions ont milité pour le vote de Jean-Jacques Lenguè Malapa comme meilleur magistrat municipal du Littoral. L’on cite par exemple le désenclavement des quartiers avec la construction de plusieurs ponceaux propices à une meilleure circulation des personnes et des biens. Ou encore la construction d’infrastructures socio-éducatives dans les quartiers à l’instar de la Case sociale en cours d’achèvement à Grand-Moulin et de l’Ecole maternelle d’Essenguè.

Des structures d’encadrement dédiées à la jeunesse de Douala 1er et des autres arrondissements. Pour la petite histoire, c’est en 2007, à la suite d’un scrutin disputé, que Jean-Jacques Lenguè Malapa prend la tête de la Commune d’arrondissement de Douala 1er. Depuis lors, il enregistre des résultats satisfaisants aussi bien sur le plan administratif que financier. Tenez. Le compte administratif communal, en avril 2018, culminait à deux milliards cinq cent quarante-huit millions six cent quatre quatorze mille trois cent quatre-vingt-quatre (2 548 694 384) francs CFA dont un milliard neuf cent soixante-onze millions (1 971 000 000) francs CFA en recettes et un milliard huit cent quatre-vingt-seize millions (1 896 000 000) francs CFA en dépenses.

En 2011, il était d’un milliard trois cent trente-quatre millions (1 334 000 000) francs CFA en augmentation en valeur absolue de deux cent quarante-cinq millions neuf cent quatre-vingt-cinq mille (245 985 000) francs CFA et de 18,43% en valeur relative par rapport au budget de l’exercice 2010. Ce qui est expressif de la trajectoire poursuivie par le maire, lui qui communique constamment ces chiffres à ses populations. Un véritable magistrat communal des temps modernes. Qui mérite respect.

Restez sur afrik-inform.com pour plus d’informations

Leave a Comment

Restez informés par email

afrik inform