Cameroun – JIF : Jill Biden : Maximilienne C. Ngo Mbe « a été une voix franche parmi les acteurs de la société civile ».

by Larissa Tchinda
0 comment

A l’occasion de la 36ème édition de la journée dédiée aux droits de la femme, Maximilienne C. Ngo Mbe, la directrice exécutive du REDHAC, le Réseau de Défense des Droits de l’Homme en Afrique Centrale, recevra le Prix international des femmes de courage (OIAC), dédié à un groupe de femmes extraordinaires du monde entier.

Pour Jill Biden, première dame des Etats Unis qui prononcera un discours pour souligner les réalisations courageuses de ces femmes. : « Maximilienne C. Ngo Mbe a fait preuve d’un leadership, d’un courage et d’une persévérance extraordinaires dans l’adversité dans la promotion des droits de l’homme au Cameroun et en Afrique centrale. Elle a été une voix franche parmi les acteurs de la société civile, sacrifiant souvent sa sécurité personnelle, dans la pression pour une solution pacifique à la crise anglophone au Cameroun. Elle a appelé à la fin des violations des droits de l’homme commises par les séparatistes et les forces de sécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et par les forces de sécurité du Grand Nord. Maximilienne s’est également prononcée contre les contraintes accrues imposées à la société civile, aux journalistes et à l’opposition politique par le Gouvernement camerounais. Son engagement à promouvoir les droits de l’homme a été inébranlable malgré l’intimidation, les menaces et les agressions qu’elle a subies. »

A lire aussi : CAMEROUN : OCTOBRE, LE MOIS DE L’HORREUR ET DE LA TERREUR?

Maximilienne C. NGO MBE est militante des Droits de l’Homme depuis 1990 alors qu’elle est élève en classe de 1ere au Lycée Classique d’Edéa dans la Région du Littoral au Cameroun.
Elue Secrétaire Chargée du Plaidoyer 2007-2010 lors de la création de REDHAC à Kigali, elle a parcouru presque tous les pays de l’Afrique, d’Europe et de l’Amérique pour mener un plaidoyer auprès des mécanismes régionaux et internationaux en charge des droits humains et des défenseurs pour la reconnaissance du travail et du statut du Défenseur des Droits Humains conformément à la Déclaration des Défenseurs des Droits Humains, de Kigali Membre signataires des instruments régionaux et internationaux de la nécessité de promouvoir le travail des défenseurs et les protéger en toutes circonstances.

La cérémonie sera animée par le secrétaire d’État Antony J. Blinken le lundi 8 mars, à 10 heures. Il s’agira également d’accorder un prix honorifique pour sept dirigeantes et militantes afghanes assassinées pour leur dévouement à améliorer la vie des Afghans.
Julienne Lusenge, de la République démocratique du Congo, Maria Kalesnikava
De la Biélorussie, Phyoe Phyoe Aung de la Birmanie, Wang Yu de la Chine, Mayerlis Angarita de la Colombie, Juge Erika Aifan du Guatemala, Shohreh Bayat de l’Iran, Muskan Khatun du Népal, Zahra Mohamed Ahmad de la Somalie, seront entre autres récompensées.

Enregistrez votre adresse email pour recevoir automatiquement nos articles.
Afrik-inform, l’info en un clic.