Cameroun : Le Retour du SPHYNX

by Kevin Fotso
0 comment

C’est à l’occasion des obsèques de sa sœur ainée que le président BIYA a refait surface. « L’homme Lion » que la rumeur avait tué et enterré a fait une apparition publique ce jour aux cotés de son épouse Chantal BIYA, de quelques membres de sa famille au premier rang desquels son fils Franck BIYA et de son état major le plus restreint constitué notamment du secrétaire général à la présidence Ferdinand NGOH NGOH et du directeur du cabinet civil Samuel MVONDO AYOLO.

A lire aussi : CAMEROUN: MAURICE KAMTO DURCIT LE TON FACE AU RÉGIME DE PAUL BIYA.

Le séjour du couple présidentiel à Mvomeka’a, dans le village natal du chef de l’état situé dans la région du sud Cameroun a été écourté par l’annonce du décès de la grande sœur de Paul BIYA, Régine NGONDA. C’est en grande pompe, que le président de la république a regagné hier la capitale Yaoundé pour prendre personnellement part aux différentes articulations du programme des obsèques de sa sœur, décédée à l’âge de 92 ans.

A lire aussi : Cameroun – 10 Septembre 2019 – 10 Septembre 2020 : Il y’a un an, Paul BIYA annonçait la tenue du grand dialogue national.

C’est dans la stricte intimité familiale, compte tenu des mesures barrières de lutte contre la Covid 19 que se déroulent les cérémonies d’obsèques de la Matriarche NGONDA. Pour la levée de corps qui a eu lieu ce jour, aucun membre du gouvernement n’y a prit part. Autre fait anecdotique, c’est dans le caveau familial de Mvomeka’a que Régine NGONDA Epse BIDJANG sera inhumée et non dans le village d’origine de son époux à Mengon comme le souhaite les us en la matière. Une décision qui n’a pas fait que des heureux au sein de la belle famille de la veuve BIDJANG.

A lire aussi : CAMEROUN – POLITIQUE – OPINION : L’ÉPINEUX CHEMIN PARCOURU PAR LE PRÉSIDENT PAUL BIYA, DÉCRIT PAR LE MINISTRE JEAN DE DIEU MOMO. AFRIK-INFORM

La suite du programme prévoit une messe qui sera dite ce soir au quartier EMIA, un passage par le village Mengon avant l’inhumation prévu ce vendredi à Mvomeka’a.

Lire la suite ici…

Leave a Comment