CAMEROUN : LES PILULES DU LENDEMAIN AUGMENTENT LE RISQUE D’ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL.

by Larissa Tchinda
0 comment

 

Les contraceptifs oraux combinés sont devenus l’une des méthodes de contraception les plus populaires. Ces pilules contiennent deux types d’hormones féminines, un œstrogène et un progestatif. Malgré leur fiabilité, elles se sont avérés augmenter le risque d’AVC chez les consommatrices.

Plus de 100 millions de femmes dans le monde utilisent la pilule ou l’ont utilisée dans le passé. Soit plus de 100 millions de potentielles malades d’AVC. L’OMS estime par ailleurs à 4,4/100.000 l’incidence de l’AVC chez les femmes en âge de procréer.

Selon un rapport de chercheurs de la Loyola University il y a une augmentation faible mais significative du risque d’AVC chez les femmes ces dernières années. Ses principales conclusions, publiées dans la revue, reprécisent les groupes de femmes à risque, chez qui l’utilisation d’un contraceptif oral devrait être découragée. Avec un facteur de risque en particulier, les antécédants de migraine avec aura.

En effet, la plupart des pilules aujourd’hui ne contiennent que 20 à 35 microgrammes. Les contraceptifs oraux augmentent le risque d’accident vasculaire cérébral ischémique, le type le plus courant d’AVC, mais ne semblent pas augmenter le risque d’AVC hémorragique.
Le rapport estime que la prise d’un contraceptif oral augmente le risque de 90%, ce qui représente 8,5 AVC pour 100.000 femmes. Pour la plupart des femmes, le risque reste donc faible : concrètement, c’est un cas d’AVC pour 24.000 femmes qui prennent la pilule.

Le recours au contraceptif oral devrait donc être évité au maximum. Pour l’OMS, l’AVC est : « l’installation rapide des signes cliniques localisés et globaux de dysfonction cérébrale au-delà de 24 heures de durée, pouvant conduire à la mort, sans autre cause apparente qu’une origine vasculaire ». La maladie est désormais la 2ème cause de mortalité à travers le monde, et la principale cause d’handicaps neurologique à long terme chez les adultes.

Les femmes qui fument, qui ont une pression artérielle élevée, des antécédents de migraines avec aura et une susceptibilité héritée à la maladie thrombotique sont elles aussi passibles d’AVC.

Enregistrez votre adresse e-mail pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment