CAMEROUN: LUTTE CONTRE LA COVID-19: L’INITIATIVE SCSI LIVRE LE BILAN DE LA PREMIÈRE PHASE.

by AFRIK INFORM
0 comment

 

Le Président du comité de gestion de Survie-Cameroon-Survival-Initiative, Christian Penda EKOKA, a livré hier samedi 30 Mai un bilan d’étape à ses donateurs sur la gestion des fonds collectés et a annoncé des perspectives à venir.

En rappel, l’initiative Survie-Cameroon-Survival-Initiative a été lancée par Maurice Kamto, Président du Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun le 03 Avril dernier avec l’objectif de mobiliser les camerounais pour une auto-prise en charge dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Le Président du MRC avait motivé cette initiative par le fait qu’il trouvait les mesures du gouvernement insuffisantes et assimilait le silence du Chef de l’Etat à l’abandon de son peuple en tant de guerre sanitaire. Toute chose qui ne lui a pas facilité la tâche dans l’implémentation de son projet.

•••Des bâtons de l’Etat dans les roues de l’initiative SCSI•••

Pour le Gouvernement Camerounais, l’initiative SCSI est illégale et ne peut être habilitée à se déployer sur le terrain. Le Ministre de l’Administration territoriale a d’ailleurs sommé les entreprises qui hébergent les comptes du MRC à les geler en attendant l’aboutissement des enquêtes qu’il aurait demandées pour blanchiment d’argent. Ainsi, Orange, MTN et Afriland First Bank concernés par cette sommation ont bloqué les comptes de leur client. Dans la même foulée, le Trésorier national du MRC a été récemment entendu à la division des enquêtes de la Police Judiciaire de Yaoundé où il a été accusé de financement de la résistance aux institutions de la république, de soupçons de blanchiment d’argent et escroquerie du peuple .

Par ailleurs sur le terrain, une dizaine de bénévoles exerçant dans le cadre des actions de SCSI, ont été arrêtés alors qu’ils distribuaient des masques et des gels aux populations, à Yaoundé et à Sangmélima. Pour contrer l’initiative, le ministre Atanga Nji a mis également à contribution les Préfets et les Sous-Préfets. C’est alors que le Préfet de la Lekié et le Sous-Préfet d’Ebolowa ont déclaré persona non grata les bénévoles de l’initiative SCSI sur leurs territoires respectifs de commandement.

•••un bilan positif malgré les entraves•••

En dépit de toute cette hostilité le Président du Comité de gestion de Survie-Cameroun a dressé hier samedi 30 Mai un bilan éloquent de la première phase de remise de dons aux populations. Il a annoncé qu’en deux mois, SCSI a fait produire 140 milles solutions hydro-alcooliques de 500 ml chacune et 300 milles masques barrières déjà distribués gratuitement aux populations du Centre, du Littoral, du Sud, de l’Ouest, du Nord-ouest et du Sud-ouest. A l’heure du bilan de cette phase, une quantité importante de ce matériel est entrain d’être acheminée vers la région du septentrion où le Corona virus a déjà fait plusieurs morts. Monsieur Penda Ekoka, relevant le patriotisme économique qui couvre cette action a tenu à préciser que tous ces dons étaient produits par l’industrie locale.

Par ailleurs, l’initiative SCSI a au delà de cette distribution soutenu l’initiative de Monseigneur Kleda à qui un important stock de kits de dépistage ainsi que des masques avaient été remis par le bâtonnier Maître Yondo Black. Quelques hôpitaux privés en ont bénéficié également.

•••des perspectives pour l’avenir•••

À terme, l’initiative SCSI voudrait produire et distribuer un million de masques barrières et un million de solutions hydro-alcooliques. Mais l’initiative ne se circonscrit pas qu’à cela. Monsieur Penda Ekoka a fait savoir que des extracteurs d’oxygène ont été commandés par SCSI. Ils seront remis gratuitement aux hôpitaux privés. L’organisation compte aussi promouvoir l’entrepreneuriat local en soutenant financièrement les entrepreneurs qui se sont lancés dans la fabrication des stations de lavage de mains et des portiques de désinfection.

Malgré les rixes qui l’opposent au gouvernement Camerounais, SCSI compte auprès des populations et son caractère ‘non partisan’ plaide pour le sens apolitique de ses actions. D’ailleurs on a vu la section OJRDPC de Mbé dans le Nord ainsi que Célestin Bedzigui du PAL adresser des demandes au comité de gestion de cette initiative pour l’obtention des masques barrières, des gels et des kits de dépistage, arguant que les leurs étaient abandonnés à leur propre sort .

Enregistrez votre adresse mail sur notre site pour ne pas rater nos articles.

Afrik-Inform.com, l’information en un clic.

Leave a Comment

Restez informés par email

afrik inform