CAMEROUN: MANIFESTATIONS DE LA DIASPORA À PARIS, OTTAWA ET WASHINGTON POUR DIRE NON AU GRÉ À GRÉ.

by AFRIK INFORM
0 comment

 

Ils sont partis de plusieurs pays d’Europe pour se retrouver devant l’Assemblée Nationale Française à Paris ce Vendredi 26 Juin 2020 afin de crier leur opposition face aux manœuvres qui, selon eux, seraient actuellement en cours au Cameroun dans le but d’imposer au peuple un nouveau dirigeant non élu. Dans le même temps, d’autres manifestations du genre ont eu lieu devant les ambassades françaises à OTTAWA au Canada et à Washington aux USA.

« CONTRE LE GRÉ À GRÉ »

Depuis l’ouverture de la session parlementaire du mois de juin au Cameroun des rumeurs vont bon train sur l’adoption d’une nouvelle loi constitutionnelle visant une passation du pouvoir exécutif au « gré à gré » entre le Président Paul Biya et un dauphin qu’il aurait déjà choisi. C’est cette rumeur qui a supporté les différentes manifestations qui ont eu lieu en Europe et en Amérique du Nord ce jour. Les manifestants, encadrés par la police des pays concernés à Paris, Ottawa et à Washington, ont appelé leurs frères et sœurs du pays à se mobiliser pour un changement politique et démocratique au Cameroun. Il faut le rappeler, cette mobilisation avait déjà débuté le 18 Juin dernier en Angleterre. Plusieurs dizaines de Camerounais, à l’initiative de la Brigade Anti-Sardinads, avaient manifesté devant l’ambassade de la France à Londre où le Président Emmanuel Macron se trouvait. Il avait d’ailleurs été pris en chasse par ces activistes dans les rues de la capitale anglaise. Un cliché qui a fait la une des journaux du Pays de William Shakespeare.

•••DU RÔLE OBSCURE DE LA FRANCE•••

Le Président français Emmanuel Macron a été longuement critiqué par les manifestants qui s’insurgent contre son soutien à Paul Biya et l’accusent de tenir le gouvernail de ce projet anti-démocratique. C’est le sens des messages qu’on a pu lire sur plusieurs pancartes de communication qui ont meublé les manifestations: « Paul Biya assassin, Macron Complice »; « Le Cameroun n’est pas un protectorat français ». La France est ainsi acculée de toutes parts en raison de sa proximité quasiment exhibée avec le régime de Yaoundé dont la survie dépendrait actuellement de son soutien à en croire le Professeur Franklin Nyamsi.

En effet, il faut dire que le sentiment anti français qui prend de l’épaisseur chez les Camerounais s’est récemment enrichi des différentes sorties de l’ambassadeur du Pays de Charles De Gaulle au Cameroun qui ont vite été cataloguées sous de prismes protectionnistes. L’on se souvient d’ailleurs que le 18 Avril dernier sept associations de la diaspora camerounaise avaient déjà adressé une lettre à son patron de l’ Élysée, demandant son « départ immédiat du Cameroun », exigeant qu’il soit « relevé purement et simplement de ses fonctions ». Le motif de cette adresse s’appuyait sur le fait que, selon lesdites associations, le chef de la diplomatie française au Cameroun s’était « très gravement et de façon fort méprisante, ingéré dans les affaires du Cameroun en servant d’écran de fumée entre le peuple camerounais victime et un Président de la république défaillant depuis de longues années, et à présent toujours porté disparu ». Une pétition à succès quoique mitigée du fait de la non adhésion de certains activistes au projet qu’il avaient jugé inopportun.

•••pour la libération des prisonniers politiques•••

Si l’objet principal des manifestations était la contestation du gré à gré, cela n’a pas brouillé le message d’appel à la libération des prisonniers politiques; principalement ceux de la crise anglophone qui a déjà fait des milliers de morts, le journaliste Paul Chouta, l’activiste Sébastien Ebala et les militants du Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun qui étaient attendu ce vendredi à la Cour d’appel du Centre. Ils n’ont pas été extraits de leurs cellules. À Washington, la manifestation s’est achevée par la remise à l’ambassadeur français d’un mémorandum des mains du responsable de la communication du MRC-USA, Charlie TEMKENG.

La bataille pour l’alternance reprend ainsi des plus belles entre le régime de Monsieur Paul Biya et les citoyens camerounais vivant à l’étranger malgré la crise sanitaire mondiale due à la COVID-19.

Enregistrez votre mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos informations.

Leave a Comment

Restez informés par email

afrik inform