Cameroun : Maurice Kamto souhaite « Bon vent » à Célestin Djamen

by Larissa Tchinda
0 comment

C’est la première fois que le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, le professeur Maurice Kamto, s’exprime ouvertement au sujet du départ de célestin Djamen. Connu comme étant l’un des soutiens indéniable du principal adversaire du président Paul Biya à l’élection présidentielle de 2018, l’homme politique a procédé au mois d’Avril, au lancement de son propre parti : l’Alliance Patriotique et Républicaine du Cameroun (APÄR)

Le départ de célestin Djamen avait suscité une vague de critiques du MRC au sein de l’opinion nationale, parfois initiée par le président du mouvement APAR lui-même.

A la création de ce parti politique, Célestin Djamen veut s’inscrire en contradiction du parti de Maurice Kamto qu’il qualifie de parti tribaliste. D’ailleurs, lors du lancement d’APAR, Célestin Djamen va affirmer que son parti ne tolèrera jamais quel qu’actes de tribalisme que ce soit. A travers son slogan «La patrie d’abord, et la tribu après», APAR, ne sera pas une secte politique comme il aime le dire, mais surtout, tout le monde pourra s’y sentir libre. « Nous bannissons l’implication de la tribu dans la politique. Aucun tribaliste ne sera accepté chez nous » ; avait-il lancé à l’ensemble des personnes et personnalités présente lors de la 1ere conférence de presse d’APAR.

Lire aussi : Celestin djamen claque la porte au MRC

Quelques autres démissions au sein du MRC, confortent selon Célestin Djamen la position selon laquelle le professeur aurait décidé sans l’avis du directoire, que le parti n’irait pas aux élections municipales et régionales; Une position pourtant saluée par la plupart des cadres du MRC que nous avons interrogé jusqu’ici.

Pour le leader du MRC, Célestin Djamen est bel et bien « libre » de faire ce qu’il veut, tout comme de créer un parti politique. « Vous avez bien constaté que nous avons jeté quel qu’anathème sur qui que ce soit. On adhère librement au MRC, et on en part librement ; donc on lui souhaite bon vent. »

Le Professeur Maurice Kamto s’est également exprimé au sujet du projet « Les bâtisseurs » initié par l’avocate Me Michèle Ndoki, surnommée au sein du parti comme étant la « fiancée du peuple ».

Même si certains y voient un projet de société pour un parti politique à venir, et que d’autres critiquent farouchement le fait qu’elle ait une vision différente de celle du MRC, Maurice Kamto lui, reste zen.

Lire aussi : Cameroun : Valséro, le Général qui fait peur à travers son engagement musical.

« A ma connaissance, Mme Ndocki n’a pas démissionné du MRC. Vous l’aurez su. Si lorsqu’un cadre du MRC s’exprime, il peut même avoir une opinion différente de celle du directoire du parti, cela signifie qu’il a pris ses distances, alors on doit trouver des situations similaires au sein de beaucoup d’autres partis, et pas seulement au sein du notre, y compris le parti qui dirige le Cameroun aujourd’hui. » ; a-t-il affirmé.

Enregistrez votre adresse email pour recevoir automatiquement nos articles.

#MauriceKamto #CelestinDjamen

Leave a Comment