CAMEROUN – MORT DE SAMUEL WAZIZI : LE SNJC (SYNDICAT DES JOURNALISTES), HAUSSE LE TON.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Le décès du journaliste Samuel Wazizi est loin d’être oublié. Ce jeudi 02 juillet s’est tenue dans la ville de Douala une conférence de presse du Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC). Dénis Kwebo, le président de ladite organisation qui lutte pour les droits des journalistes dans le pays est revenu sur la disparition trouble de Samuel Wazizi dont les preuves n’ont pas encore été éludées.

Ce n’est plus un secret. La disparition du journaliste Samuel Wazizi continue de créer des vagues d’indignations au sein du quatrième pouvoir. Compte tenu de l’ambiguïté observée sur la gestion de cette affaire, le SNJC a le 03 juin dernier exigé la constitution d’une commission d’enquête nationale afin que les circonstances de la mort soient établies.

Jusqu’à date, le syndicat note une lourdeur et une lenteur dans la procédure alors que le chef de l’Etat camerounais a personnellement été saisi il y’ a de cela 30 jours. Il devait alors, constituer en urgence la commission demandée. «Le SNJC qui a déjà reçu des témoignages effroyables sur la mort de Samuel Wazizi, est disposé à témoigner devant la commission d’enquête nationale que l’opinion attend », a déclaré Denis Kwébo, le président du syndicat. Toujours dans son argumentaire, il poursuit tout en martelant l’engagement qu’ont les journalistes déjà syndiqués à ce que la lumière soit faite dans cette affaire. « Notre syndicat veillera à ce que les journalistes restent en permanence mobilisés jusqu’à ce que justice soit rendue à Wazizi et sa famille. Donc, wazizi ne sera jamais oublié», poursuit-il d’un ton ferme.

Pour poursuivre l’œuvre d’assainissement du journalisme qui le plus souvent fait face à de nombreuses récriminations du fait de la déontologie et l’éthique qui sont outrées au Cameroun, un organe a été créé, séance tenante. « Nous vous annonçons ce jour, la création du Conseil National d’Éthique et de Déontologie ainsi que la désignation de ses membres par le SNJC», a rajouté le patron du syndicat. Il s’agit d’un démembrement au sein duquel les membres siégeront régulièrement de façon bénévole afin de connaître non seulement les matières professionnelles querellées, les attitudes anti-professionnelles, mais aussi les plaintes des lecteurs, des citoyens, des auditeurs ou des téléspectateurs.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos aricles.

afrik-inform.com , l’info en un clic.

Leave a Comment