Cameroun – Nécrologie : Samuel Eto’o, un des notables du royaume Bamoun pleure le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Le peuple Bamoun en particulier et le Cameroun en général sont en deuil. Sa Majesté le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya est décédé le 27 septembre dernier à Paris des suites de maladie. Dans une vidéo virale sur la toile, l’on peut voir l’international Samuel Eto’o Fils, un de ses notables durement éploré par la circonstance. A travers son affliction, il rend un vibrant hommage à celui qui l’avait pris comme un fils biologique au sein de la famille.

Retrouvez ci-dessous le texte intégral de l’international Samuel Eto’o Fils, Notable de la cour royale de Foumban.

« Notre papa bien-aimé, notre roi, Sa Majesté le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya entame ce jour une marche vers sa dernière demeure. Je le moins aux prières du peuple Bamoun en particulier et à celles du peuple camerounais en général au moment de cette douloureuse séparation. À titre personnel, je suis doublement attristé. D’abord, je déplore la perte d’une personnalité qui était devenue une figure paternelle pour moi. Le sultan m’a gratifié de son affection et de sa considération, allant jusqu’à m’élever au prestigieux rang de notable de son royaume. Ensuite, mon affliction est d’autant plus profonde qu’il m’est impossible de venir marcher auprès de la communauté Bamoun en cette douloureuse circonstance. Une communauté à laquelle j’appartiens désormais par la volonté du roi.

Si je ne peux être physiquement présent auprès de la grande famille éplorée en ce jour mémorable, je serai en communion avec elle et avec notre peuple dans sa globalité en dépit de la distance. Avec la disparition du sultan Ibrahim Mbombo Njoya, le Cameroun perd une personnalité importante de notre histoire sportive et grand bâtisseur de notre nation.

Il me reste à prier le très haut notre Dieu tout-puissant d’accueillir le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya auprès de lui. Je formule le vœu « qu’il donne au peuple Bamoun éploré la force de se montrer digne de son histoire prestigieuse. A sa famille biologique, la clairvoyance de poursuivre l’œuvre de la dynastie multiséculaire de Nchare Yen. Enfin, j’adresse à mon frère Seidou mes sincères condoléances.

Je lui souhaite beaucoup de courage face à l’épreuve. Merci pour tout cher papa. Sa Majesté Ibrahim Mbombo Njoya, que la terre de nos ancêtres te soit légère.

Bon, voyage papa ! »

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

Leave a Comment