Cameroun: “Paul Chouta et Amadou Vamoulke n’ont pas leur place en prison”.

by AFRIK INFORM
0 comment

Njiki Fandono, journaliste, Militant des Droits humains chez Amnesty International France, demande la libération du lanceur d’alerte Paul Chouta et l’ancien Directeur Général de la CRTV, Amadou Vamoulke. Il considère que leur incarcération relève désormais de la persécution et l’arbitraire. Une image qui selon lui, n’honore pas le Cameroun en cette journée internationale de la liberté de la presse.

A lire aussi : Tchad – Mort D’idriss Deby Itno: Comprendre La Dissolution Des Institutions.

Afrik-inform vous propose de le lire.

L’ incarcération de Paul Chouta et Amadou Vamoulke à ce jour relève de l’arbitraire et la persécution.

PAUL CHOUTA,
Blogueur et lanceur d’alerte, est depuis plus de deux ans en prison. Sans jugement, dans une affaire de “diffamation” alors que la peine maximale encourue si l’infraction était avérée par jugement est de six mois selon la loi camerounaise. Il devrait donc déjà être libéré, sans que l’on ait besoin de rentrer dans les détails de l’affaire.

AMADOU VAMOULKE, Journaliste et ancien Directeur général de la Cameroon Radio Télévision (CRTV) est à 64 renvois de son affaire devant les tribunaux.

Il est emprisonné depuis plus de 1730 jours. Pourtant son statut comme il le rappelle dans une récente lettre ouverte adressée au ministre d’Etat, ministre de la Justice, garde des sceaux, est celui ” d’inculpé libre”. Là encore, la loi est bafouée et l’on est en droit de se demander pourquoi une telle persécution ?

Il s’agit à tout prendre de deux cas d’injustice flagrante et inacceptable parmi tant d’autres qui ne sauraient être continuellement passés sous silence, au moment où les hommes et femmes de médias camerounais se joignent au reste du monde pour célébrer la journée internationale de la liberté de la presse. Ils n’ont tout simplement pas leur place en prison.

Enregistrer votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com , l’info en un clic.

Leave a Comment