Cameroun : Pour Jean Michel Nintcheu, Joshua Osih appartient à la catégorie des “égoïstes” .

by Kevin Fotso
0 comment

Sans direction fixe, le parti du Chairman Ni John FRU NDI assiste à une guerre froide sans pareille entre deux cadors de cette formation politique. Les divergences d’opinion entre ces deux leaders ont viré à un affront à ciel ouvert. Pour l’honorable Jean Michel NINTCHEU, Joshua OSIH appartient désormais à la catégorie des député qui «semblent se soucier de leurs intérêts personnels, égoïstes et égocentriques au détriment des populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest».

A lire aussi : CAMEROUN : NI JOHN FRU NDI: Une opposition à toutes épreuves.

Si sur le plan idéologique OSIH et NINTCHEU n’ont pas toujours été en accord, la distanciation entre ces deux élus de la nation appartenant à la même famille politique n’a cessé de croitre depuis la déculottée du SDF à la dernière élection présidentielle en 2018. Réputé ferme envers le régime de Yaoundé, Jean Michel NINTCHEU qui a fait ses classes en tant que « résistant » au cours des années de braise au Cameroun a des pratiques en déphasage avec celle de Joshua OSIH et une culture différente dans sa perception de l’opposition. Joshua OSIH, qui est par ailleurs premier vice président du Social Democratic Front à lui par contre une posture plus modérée à travers laquelle l’aile forte portée par NINTCHEU a du mal à se reconnaitre. Ces derniers lui prêtent d’ailleurs une proximité incestueuse avec le pouvoir en place.

A lire aussi : Cameroun: L’hon.Jean Michel Nintcheu, dénonce les récentes nominations au conseil de la magistrature.

Le divorce sera consommé dès le lendemain de la tenue de l’élection présidentielle quand Jean Michel NINTCHEU va clamer son soutien au président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, le Professeur Maurice KAMTO. « je soutiens la posture du candidat Maurice Kamto parce qu’il a eu le courage de se déclarer vainqueur et je crois que c’est bonne chose. Il est évident que le dictateur Paul Biya ne peut pas accepter démocratiquement sa défaite. Donc c’est en cela que je soutiens Maurice Kamto dans sa posture. » Avait t’il déclaré à nos confrères de Jeune Afrique. Candidat malheureux du SDF au cours de la même élection, Joshua OSIH sera beaucoup plus calme à ce sujet avant de reconnaitre dans la foulée la victoire de Paul BIYA . Ces divergences vont se poursuivre au fur et à mesure de l’évolution de l’actualité politique, jusqu’au dernier fait en date.

Le 17 février 2021, des membres du congrès américain vont saisir Joe BIDEN au sujet du rapatriement de camerounais résidant en situation irrégulière aux Etats-Unis. Les parlementaires américains vont vivement déconseiller à la Maison blanche de laisser retourner ces ressortissants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui d’après eux pourraient être emprisonnées ou exécutées de retour au Cameroun. Une correspondance qui sera à l’origine de la pétition du 22 février 2021 dont Joshua OSIH est signataire. Pour le premier vice président du SDF et d’autres députés Camerounais, Joe BIDEN doit absolument autoriser le rapatriement de ces camerounais en situation irrégulière au Etats-Unis. D’après ces élus le Cameroun que les membres du Congrès américain décrivent dans leur correspondance n’existe que dans leur imagination. En réaction, Jean Michel NINTCHEU va affirmer que « Cette pétition pieuse et caricaturale initiée et signée par des chevaliers intéressés de la méthode forte est un catalogue de simples slogans sans application prévisible au vu du contexte actuel de la crise. ».

A lire aussi : CAMEROUN – POLITIQUE : LE SDF ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME. AFRIK-INFORM

Cette nouvelle discorde autour des positions du Social Democratic Front au sujet de la gestion de la crise anglophone met à nue l’existence d’un conflit en interne, vieux de plusieurs années. Dans un contexte de guerre de succession pour le leadership du SDF, C’est désormais en chiens de faïence que Joshua OSIH et Jean Michel NINTCHEU se regardent