CAMEROUN : TENTATIVE DE DECPITATION DU MRC.

by Kevin Fotso
0 comment

Arrestations de ses cadres, infiltrations, interdictions de manifester, séquestration de son président national…Le MRC est victime d’un rouleau compresseur qui veut réduire à sa plus simple expression le parti du Professeur Maurice KAMTO.

A lire aussi : CAMEROUN – MAURICE KAMTO : DETENU MALGRE LUI…

Ces derniers mois, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a enregistré plusieurs coups durs. Après la convocation du corps électoral dans la perspective de la tenue des élections régionales, le parti va annoncer, comme l’avait indiqué son président national peu de temps avant, le début d’une contestation populaire avec pour but la demande du départ “immédiat” du président BIYA au pouvoir. Pour le MRC, on ne saurait continuer à aller aux élections sans la révision au préalable du Code électoral et sans la résolution du conflit armé dans les régions du NOSO. Mais le régime de Yaoundé qui ne l’entend pas de cette oreille va imputer au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun la paternité d’un “projet insurrectionnel”. C’est le début d’une nouvelle traque.

A lire aussi : CAMEROUN : DEMANDE DE LEVÉE D’ASSIGNATION À RESIDENCE SRVEILLEE DE MAURICE KAMTO, LA JUSTICE DIT NIET

Pendant que les forces de l’ordre se déploient autour du domicile de Maurice KAMTO à Santa Barbara, certains de ses partisans qui tentent de s’y opposer sont interpellés. Parmi eux, le Professeur Alain FOGUE, trésorier du MRC qui avait préalablement été invité à calmer les esprits. Olivier Bibou Nissack, le porte parole du professeur Maurice KAMTO sera quant à lui arrêté dans son domicile un jour avant le début des marches. L’arrestation de ces deux proches collaborateurs de Maurice KAMTO qui jouent un rôle important au sein de la formation politique est surtout considéré par certains observateurs comme la volonté du pouvoir de museler ce parti.

A lire aussi : CAMEROUN – LE PROCÈS DE BIBOU NISSACK, ALAIN FOGUE ET CIE S’OUVRE AUJOURD’HUI

Depuis quelques jours, le journaliste Roger Chantal TUILE rapporte des informations qui font état d’une vaste campagne de corruption visant à proposer de l’argent et des postes ministériels à des cadres du MRC. Pour lui, le gouvernement serait à l’origine de cette manœuvre dont l’objectif est d’aboutir à la décapitation du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun.

A lire aussi : Cameroun –  MRC : La traversée du désert

Enregistrer votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles…
AFRIK INFORM, l’info en un clic

Leave a Comment