CENTRAFRIQUE  : AVENIR INCERTAIN POUR LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET LÉGISLATIVES.

by Clarisse Ruth Nkondjock
0 comment

Initialement prévues le 27 Décembre 2020, les élections présidentielles et législatives risquent subir un glissement de date dû aux retards observés du côté de l’autorité nationale des élections (ANE), qui d’après l’opposition et la société civile est dans l’impossibilité de respecter les délais constitutionnels.

L’Autorité nationale des élections doit impérativement avoir publié la liste unique des électeurs avant le 27 septembre, date de leur convocation, pour que les scrutins prévus trois mois plus tard puissent avoir lieu. Les retards dénoncés par l’opposition peuvent donc aisément s’observer dans le processus d’enrôlement des électeurs.

A lire aussi : RCA : L’EX PRÉSIDENT MICHEL DJOTODIA REÇU PAR LE CHEF DE L’ÉTAT.

L’organe électorale a donc un défi à relever, celui d’être prêt avant le 27 de ce mois, faute de quoi l’on assisterait bien évidemment à un ” glissement de date ” des élections présidentielles et législatives en Centrafrique.

Enregistrez votre adresse sur notre site afin de recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment