CÔTE D’IVOIRE : LA PRÉSIDENTIELLE D’OCTOBRE 2020 CRÉE LA POLÉMIQUE

by Clarisse Ruth Nkondjock
0 comment

Le scrutin d’octobre 2020 en côte d’Ivoire sous de violente contestation et d’incertitude. Entre la candidature d’Alassane Ouattara qui crée la polémique et des soupçons de manipulation par la commission électorale indépendante, la prochaine présidentielle ivoirienne risque ne pas avoir lieu.

En effet, ce mercredi 12 Août des acteurs de la scène politique ont remis en cause la candidature du président sortant. Il s’agit des chapelles politiques proches de Laurent Gbagbo, Blé Goudé, Henri Konan Bédié et Guillaume Soro. Selon elles si Alassane Dramane Ouattara reste en lice, on risquerait revivre le scénario de 2010-2011.

Ils ont demandé que la CEI soit revue dans ses fondements, les soupçonnant d’avoir truqué la liste des candidats, de concert avec l’agence de communication Voodoo. Entre autres récriminations, ils évoquent la présence de personnes n’ayant pas l’âge de voter, mais aussi celle de nombreux étrangers. Des dis-sanctions qui interviennent à moins de deux mois de l’élection présidentielle.

Pour mémoire, de 2010 à 2011(du 27 Novembre 2010 au 4 Mai 2011), la côte d’Ivoire a connu une crise politique sans pareil, suite aux résultats du second tour de la présidentielle de l’époque. Alors que Laurent Gbagbo et Alassane Dramane Ouattara étaient en lice pour la Présidence de la République, les résultats qui plébiscitaient Alassane Ouattara ont poussé le peuple ivoirien dans les rues. Cette jouxte électorale s’est finalement soldée par l’arrestation de Laurent Gbagbo le 11 avril 2011 et la proclamation d’Alassane Dramane Ouattara comme vainqueur. Les affrontements entre les deux camps ont a fait un peu plus de 3240 morts, et de nombreux déplacés

 

Enregistrez votre adresse sur notre site afin de recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment