Laurent Gbagbo et un cercle restreint souhaitent abandonner le FPI à Affi N'guessan.

Cote d’ivoire : Laurent Gbagbo veut-il demeurer maitre du jeu politique à travers la création d’un nouveau parti?

by Abdoulaye Raman
0 comment

A l’issue d’une réunion du comité central extraordinaire tenue lundi dernier à Treichville avec des membres de l’ancien “FPI”, Laurent Gbagbo a annoncé la création d’un nouveau parti Politique et l’abandon de l’actuel à son ancien premier ministre. Une décision qui semble être une démonstration de force pour faire ombrage à Pascal Affi N’guessan qui dirige une aile dissidente et qui aurait un aura important. L’ancien président de la république veut-il détenir seul la clé du jeu politique parmi ses collaborateurs?

D’entrée de jeu, le divorce est consommé entre les deux poids lourds notamment, le président Gbagbo et Pascal Affi N’guessan, ancien premier ministre. L’annonce faite par Laurent Koudou Gbagbo lundi dernier peut le démontrer à suffisance. Il a proposé la création d’un nouveau parti, laissant celui qu’il avait fondé aux mains de son ancien Premier ministre.

Si la rupture entre les deux anciens camarades de parti était encore dissimulée depuis dix ans durant l’absence de M. Gbagbo du fait de son son incarcération à la cour pénale internationale, il est désormais clair pour l’opinion publique que l’histoire politique liant les deux n’est plus qu’un lointain souvenir. Il existe cependant deux sous partis sous bannière de celui connu par les instances ivoiriennes. Il s’agit notamment ‘FPI l légal » celui de Affi N’guessan et le « FPI Gor ou GOR » de M. Gbagbo.

Lire aussi : Pascal Affi N’guessan réagit par communiqué après l’annonce de Laurent Gbagbo de vouloir créer un nouveau parti.

Considérant qu’un parti politique n’est que dans la mesure de la conquête et la conservation du pourvoir, ou le soutien du pouvoir en place s’il s’avère que ce dernier partage des mêmes idéologies, tout porte à croire que Laurent Gbagbo âgé de 76 ans s’inscrit dans une logique de positionnement politique. Face à ce long feuilleton qui inclut à la fois trahison et culte de la personnalité de part et d’autre, Pascal Affi N’guessan n’a pas manqué de réagir à la suite de la tenue du comité central extraordinaire.

« Ainsi, en réponse à ma demande d’audience, à ma volonté de dialogue en vue de l’unité du FPI, Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division. Il enterre l’espoir qu’avaient nos militants, nos électeurs, nos sympathisants, en l’unité de la gauche, en la réconciliation de notre famille politique », a écrit M. Affi N’Guessan, dans un communiqué transmis à l’AFP.

Lire aussi : Laurent Gbagbo et un cercle restreint souhaitent abandonner le FPI à Affi N’guessan.

Laurent Gbagbo ne voudrait pas que la présidentielle de 2025 lui échappe. Pour ce faire, il met selon observateurs critiques de la scène politique ivoirienne toutes possibilités en sa faveur.« On voit se dessiner à l’horizon cette volonté de Laurent Gbagbo à être maitre du jeu politique au niveau de l’opposition. Laurent Gbagbo veut compter dans le jeu politique en cote d’ivoire », déclare par téléphone Ousmane Zina, professeur de sciences politiques à l’Université de Bouaké à David Baché dans le cadre d’Afrique Matin. En effet, contre vents et marrées, celui ui a fondé le parti en 1982 voudrait demeurer maitre du jeu politique au pays des éléphants.

Selon TV5 Monde Info, M. Gbagbo eu à tenir des mots pas légers à l’endroit de son ancien inconditionnel qui était aussi présent le 17 juin dernier à l’aéroport à l’occasion de son retour en Cote d’Ivoire. Quelles sont donc les raisons pouvant conduire l’ex-chef de l’Etat ivoirien à une décision aussi lourde ? A en croire un communiqué du FPI publié à l’issue de la rencontre de ses instances dirigeantes lundi dernier, il a déclaré « notre seul instrument de lutte politique est confisqué par Monsieur Affi N’Guessan et malgré les nombreuses initiatives pour le raisonner, il s’arc-boute sur sa soi-disant « légalité ». »

Lire aussi : Côte d’ivoire : le statut d’ancien chef d’État de Gbagbo ne souffrira de rien selon Ouattara.

Figures incontournables ayant contribué à la construction de la notoriété et l’acquisition s’une place de choix pour le parti sur le microcosme politique ivoirien, l’opinion nationale et internationale se demandent si cette stratégie ne vise pas à écarter Simone Ehivet Gbagbo et son ancien premier ministre qui, tous les deux constitueraient une entrave pour son essor. « C’est un risque politique, mais comme vous le savez, la politique c’est l’art du possible. Donc je penses qu’en faisant ainsi, il a du peser dans la balance les risque liés à cela. La question qu’on se pose : est-ce qu’il pourra tirer cette nouvelle machine véritablement vers le haut au regard de l’âge, même si ses partisans le disent, son âge ne sera pas un handicap », explique l’universitaire Ousmane Zina.

La transition générationnelle s’impose

De tous les partis politiques du pays, il y’a une question redynamisation dans l’optique de permettre à tout le monde de s’affirmer. Pour donner de la vigueur à ce nouveau parti qu’il veut mettre sur pied, puiserait-il de la substance jeune dans l’ancien parti afin de se propulser vers cette nouvelle aventure qui semble périlleuse. A noter que son filleul, Charles Blé Goudé ne s’est pas encore prononcé dans cette crise qui affecte son « parti ». Nombre d’ivoiriens attendraient de savoir quelle sera sa position, ou ce qu’il dira quant aux dynamiques actuellement impulsées pas ses paires.

Lire aussi : COTE D’IVOIRE : L’OPPOSITION S’UNIT CONTRE LA CANDIDATURE D’ALASSANE OUATTARA.

Selon une source du FPI, un comité de préparation du congrès à l’issu duquel sera créé le nouveau parti de Laurent Gbagbo doit être mis en place en octobre. Toutefois, il faut rappeler que le communiqué de Affi N’guessan, il est mentionné que le FPI « légal » « luttera de toutes ses forces contre le culte de la personnalité et l’autocratie, le chemin de la dictature ».

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles
Afrik-inform.com, l’information en un clic

#Affi_N’guessan #Laurent_Gbagbo #Simone_Gbagbo #cote #Divoire #FPI

Leave a Comment