COTE D’IVOIRE : LE FRÈRE CADET D’OUATTARA AU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Cela vient mettre fin à de nombreuses suppositions. Téné Ouattara, le frère cadet du chef de l’Etat ivoirien Alassane Drame Ouattara a été placé au ministère de la Défense ce mardi 6 avril à la suite d’un dévoilement du gouvernement dont Patrick Achi est désormais le patron.

Tiéné le jeune frère d’Alassane Ouattara s’installe en grand maître désormais dans l’un des postes ministériels les plus délicats du gouvernement. Alors qu’il était déjà intérimaire à ce poste bien avant la dissolution du gouvernement le 24 mars dernier, il remplace alors le feu Hamed Bakayoko qui était en son temps le véritable homme de main de son frère ainé le chef de l’Etat. Bien plus, il se greffe à cette nomination le titre une gratification de ministre d’Etat.

Depuis la nomination de Tiéné Birahima Ouattara, les voix s’élèvent dans la cité. Les langues se délient. Mais la décision du président de la République ne serait-elle pas l’émanation de la proposition qu’a faite Patrick Achi pour la composition de son gouvernement ? C’est aussi en quelque sorte une esquisse de question à poser. Pourquoi avec toute cette pléthore d’hommes au sein de son parti le RHDP, le président Ouattara a-t-il choisi de placer à un poste aussi stratégique son frère cadet, par ailleurs appelé son « jumeau » du fait de leur ressemblance ?

A lire aussi : Cote d’ivoire : Laurent Gbagbo et Ble Goudé seront fixés sur leurs sorts ce jour.

L’homme qu’il faut à la place qu’il faut…

Birahima Ouattara ne serait pas un choix anodin. La décision a été mûrie. D’emblée, en le plaçant au poste de ministre de la Défense par intérim, le chef de l’Etat entend favoriser la continuité et de la stabilité de l’Etat. Il occupait depuis 2012 le poste de ministre des Affaires présidentielles ; ce qui lui a valu une connaissance profonde de la gestion de la cité et surtout des affaire civilo-militaires. Fin connaisseur du secteur privé aussi, il fera l’étroite collaboration avec Patrick Achi pour assister Alassane Ouattara.

Dans la foulée, il y en a qui estiment que cette pareille nomination est une passerelle pour faire monter peu à peu le jeune frère en reconnaissance auprès du peuple aux fins de remplacer en temps opportun le président Ouattara qui brigue un troisième mandat jugé anticonstitutionnel par l’opposition.

Outre le ministre Tiéné Birahima, d’autres hautes personnalités de confiance du chef de l’Etat ont été gratifiés. Le général Vagondo Diomandé, conserve son poste de ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, dans ce gouvernement qui compte 41 membres -37 ministres et quatre secrétaires d’Etat – dont huit femmes, avec peu de changement aux principaux postes.

A lire aussi : COTE D’IVOIRE : LAURENT GBAGBO MET EN GARDE OUATTARA ET LA CEI 

L’une des premières missions assignées à ce nouveau gouvernement est la mise sur pied d’un cadre idoine pour un retour dans de bonnes conditions de l’ex-président Laurent Koudou Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé définitivement acquittés le 31 mars dernier de crimes contre l’humanité par la justice internationale.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’information en un clic

Leave a Comment