Cote – d’ivoire : l’opposition négocie t-elle pour entrer dans le gouvernement Patrick Achi?

by Abdoulaye Raman
0 comment

Le nouveau Premier ministre, chef du gouvernement, Patrick Achi a été nommé en fin de semaine dernière après la dissolution du gouvernement par le chef de l’Etat Alassane Dramane Ouattara. Celui-ci devra dans les jours qui suivent soumettre à l’intelligence du président de la République une liste complète des membres du gouvernement avec qui il souhaiterait poursuivre le processus de consolidation de paix, de la stabilité économique, de son essor et de la réconciliation nationale.

A lire aussi : Cote d’ivoire : Patrick Achi prend officiellement la place d’Hamed Bakayoko à la primature.

Les cœurs battent la chamade en république de cote d’ivoire depuis la confirmation de Patrick Achi, ex secrétaire général à la présidence, au poste de premier ministre, chef du gouvernement. Des ministre du RHDP qui se sont présentés aux législatives et qui ont perdu cogitent sur leur sort actuellement. Ils ne savent pas s’ils feront de nouveau partie du gouvernement ou pas. Par contre d’autres seraient rassurés, mais ne savent pas aussi dans quel ministère ils rebondiront.
Dans tout ce théâtre de cogitation, il y a que l’opposition est soupçonnée de vouloir faire partie du nouveau gouvernement. Seulement, elle est celle qui pendant la période électorale de 2020 contestait mordicus la candidature de l’actuel président réélu pour un troisième mandat consécutif. Elle avait même d’ailleurs lancé le mot d’ordre de désobéissance civile pour empêcher la tenue des élections. Mais à la fin Alassane Ouattara à été réélu. Il se pourrait donc que ces opposants soient dans des négociations en vue d’avoir leurs parts de gâteau national dans les jours à venir.

“L’opposition de la Côte d’Ivoire n’a pas honte. Après avoir crié haut et fort que le pouvoir en place est illégal, vous voulez qu’on vous donne des places dans le nouveau gouvernement. Finalement, tout le monde veut venir manger au restaurant,” affirme un observateur de la scène politique ivoirienne, Ben Mohamed Soumahoro.

A lire aussi : Cote d’ivoire : Amadou Soumahoro reconduit à la tête du l’assemblée nationale bien que malade.

Si tant il est vrai que les opposants Henri Konan Bédié, chef de file de l’opposition lors de la dernière élection présidentielle, Affi N’Guessan le porte-parole et Guillaume Soro Kigbafori en exil, cherchent avoir des postes respectifs au sein du gouvernement, cela inciterait des interrogations chez ceux-là qui ont mis en eux leur entière confiance en 2020.

Le prochain gouvernement pourra t-il prendre en compte l’opposition même si celle-ci n’arrivait pas à se proposer ? Rappelons qu’au lendemain de la mort d’Hamed Bakayoko des analystes politiques ivoiriens ont estimé que pour que la réconciliation nationale soit une évidente, il faudrait que le FFI de Laurent Gbagbo, le PDCI-RDR d’Henri Konan Bédié soit des forces exogène à intégrer dans le gouvernement. Sauf que ce n’est peut-être pas ce qui dans les pourparlers entre le nouveau Premier ministre et son mentor Alassane Ouattara.

Ce qu’on peut dire pour le moment, c’est que le nom de Pascal Affi N’guessan circule dans la presse ivoirienne depuis quelques temps. Accepterait-il de figurer dans un gouvernement qui l’a mis aux arrêts aux lendemain de la proclamation des résultats de la présidentielle ? C’est une interrogation au bout des lèvres des Ivoiriens.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles

afrik-inform.com,l’info en un clic.