CRISE SANITAIRE COVID – 19 : LA SITUATION RESTE INQUIÉTANTE, L’ OMS PRÉVOIT UNE PANDÉMIE TRÈS LONGUE

by Manuella Etock
0 comment

Depuis l’apparition du coronavirus le 17 novembre 2019 dans la ville de Wuhan en Chine Centrale, ce virus provoqué par le coronavirus SARS-CoV-2 a tôt fait de se propager à travers le monde qui à ce jour compte plus de 17,9 millions de cas confirmés, un total de plus de 10,6 millions de guéris et enfin plus de 680.000 décès.

Mesures sanitaires en ordre dispersé et bilan humain toujours plus lourd, à ce stade de la pandémie aucun continent n’est épargné le coronavirus continue de sévir dans le monde.

Après observation d’un relâchement dans plusieurs pays, le constat est sans appel, il faut reconfiner.
Les cas positifs accroissent à une vitesse exponentielle, les morts se comptent par milliers, c’est à dire que l’assouplissement des mesures faites par de nombreux États était le déclencheur de la remontée du virus.

“La plupart des habitants de la planète peuvent être touchés, même ceux qui n’habitent pas dans les zones durement affectées” , a prévenu samedi 1er Août l’Organisation mondiale de la santé.
L’italie longtemps restée le pays le plus touché par ce virus avec plus de 248.000 cas confirmés et plus de 35.000 décès, a connu un déclassement phénoménal des États-Unis qui à ce jour restent le pays le plus endeuillé avec 154 319 décès, suivis du Brésil 93 563 morts, du Mexique 47 472 décès et du Royaume-Uni 46 119 morts.

Le Mexique à lui seul a recensé samedi dernier pour la deuxième journée consécutive un record de contaminations, avec 9. 556 nouveaux cas enregistrés en 24 heures, selon les chiffres du Ministère fédéral de la santé.

L’heure est grave. Les scientifiques et les chercheurs du monde mènent une véritable course contre la montre. Un vaccin doit être mis sur pied dans les plus brefs délais. Mais avant, de nombreux pays optent pour le reconfinement. Le système de santé philippin “submergé”, des associations représentant plusieurs dizaines de milliers de médecins ont rédigé une lettre ouverte en forme de message de détresse à la nation : “Nous sommes en train de perdre la bataille contre la covid-19”, s’alarment-ils, soulignant au passage qu’un nombre croissant de soignants tombent malades ou quittent leur emploi.

Le gouvernement philippiens à cet effet a décidé de reconfiner 27 millions de personnes soit environ un quart de la population à partir de ce 4 août pour contenir le virus. De même, la ville de Melbourne en Australie épicentre de la maladie dans le pays devra refermée les commerces non essentiel à partir du jeudi 6 août.
À Hong Kong, un hôpital de campagne de 500 lits a ouvert samedi 1er Août pour prendre en charge des malades du Covid-19 au moment où la ville fait face à une nouvelle vague de contamination. La place financière asiatique, autrefois un modèle en matière de gestion de l’épidémie, a vu revenir le virus en juillet.

L’ Afrique n’étant pas en reste avec l’Afrique du sud pays comme pays le plus touché du continent avec 500.000 cas confirmés. Selon des projections officielles, 40.000 à 50.000 personnes pourraient y succomber d’ici la fin de l’année. Plus d’un tiers des cas ont été recensés dans la province de Gauteng, où se trouvent Johannesburg et Pretoria, les capitales économique et administrative du pays.

Dans un communiqué, le Président Cyril Ramaphosa s’est néanmoins félicité du faible taux de létalité du virus dans le pays. “Si l’Afrique du Sud est le cinquième pays en nombre de cas, nous n’arrivons qu’en 36e position en nombre de morts proportionnellement à la population”, a t-il rassuré. Le taux de mortalité est faible de 1,6%, selon le Ministère de la Santé.

Par ailleurs, certains pays ont jusqu’ici quasiment été épargnés du virus c’est le cas du Vietnam qui a enregistré son 1er décès vendredi, un coup dur pour le pays qui met en avant depuis des mois sa politique de contrôle de l’épidémie.
Les îlles vierges britanniques également qui enregistrent 9 cas confirmés de covid_19.

Rappelons que les mesures barrières édictées par l’organisation mondiale de la santé sont les mêmes. Respecter une distanciation sociale d’au moins 1 mètre, porter un cache nez lorsqu’on n’est à l’extérieur, se laver les mains avec de l’eau coulante et du savon et enfin tousser dans le creux du coude.

Enregistrez votre adresse e-ùail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com , l’info en un clic

Leave a Comment