CULTURE : LES SPECTACLES MEPRISENT LA COVID 19.

by Larissa Tchinda
0 comment

En cette période de covid 19, aucun spectacle n’a été annulé par mesure de prudence. Plusieurs autres spectacles ont d’ailleurs vu le jour à l’improviste…

A lire aussi :Cameroun – Gestion de crise de la covid-19 : accusé d’avoir détourné les fonds, le ministre de la Santé Publique se lâche et dévoile tout.

Doit-on craindre un risque de re-confinement après les fêtes de fin d’année ? La question se pose avec beaucoup d’acuité surtout en cette période festive ou les salles de spectacles, les bistrots, les stades, etc… ne désemplissent pas.
Le Cameroun qui enregistre en date du 30 décembre 2020 un score impressionnant pour ce qui est de la pandémie corona virus (26,277 cas confirmés, 448 décès et 24,892 guéris), semble être la terre promise pour les spectacles.
Concerts privés ou publics, show cases, grande première de films, évènements de fin d’année, tout y passe et parfois même au détriment du respect des mesures barrières pour lutter contre la pandémie qui fait des ravages dans le monde.

A lire aussi :Cameroun: Fêtes de fin d’année : Les artistes étrangers occupent la scène.

En effet, le 18 Mars 2020, le chef du gouvernement le Dr Joseph Dion Ngute était monté au créneau pour prescrire 13 mesures fortes afin de barrer la voie à la pandémie dans le pays. Parmi ces mesures, la fermeture des écoles, des universités, des bars, et l’interdiction de regroupement de plus de 50 personnes.
Le respect des mesures barrières n’a pour autant pas été des plus aboutis aux vues de la distanciation ou du port du masque de protection. Les bars de la capitale n’ont pas désemplis avec la célébration en grande pompe de ce “semi-dé confinement” apparu comme un grand ouf de soulagement.
Le ministre de la santé le Dr Manaouda Malachie avait sur son compte twitter, appelé à plus de prudence : “À la suite des mesures publiées hier par le chef du Gouvernement, j’appelle les populations à faire preuve de plus de responsabilité et à une observance stricte des mesures barrières. Toute attitude contraire pourrait contribuer à une flambée de l’épidémie. Restons chez nous !!!”

En ce mois de décembre, ce conseil toujours réitéré par le ministre de la santé semble tomber dans des oreilles sourdes. Des centaines de spectacles sont organisés dans le pays et beaucoup s’y retrouvent sous le prétexte d’une détente bien méritée après une année 2020, qualifiée comme la plus mauvaise de toutes.

Enregistrer votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment