Culture : l’influence des musiques étrangères au Cameroun

by Ferelle Tasse
0 comment

<< I love you guys , but stop playing nigérian music in party for hours and hours and hours>>. Cette sortie de Stanley Enow dans une vidéo qui est devenue virale sur les réseaux sociaux a fait ressurgir sur la toile le débat autour de la diffusion de la musique étrangère sur les plateformes Camerounaises. En ligne de mire, la musique nigériane.

A lire aussi :CAMEROUN  : BEN DECCA, L’ARTISTE QUI TIENT LA MAIN DE LA NOUVELLE GÉNÉRATION.

Pour essayer de comprendre ce phénomène nous avons recueilli l’avis de Bonas FOTIO homme de média et acteur culturel. << dans un environnement où les personnes découvrent la musique via internet, parfois aussi sur l’influence de trace TV, il y’a déjà une influence. ça fait que les DJ se retrouvent face à un problème. Quand ils se retrouvent dans les boîtes de nuit et les snacks les soirs, ils reçoivent beaucoup les ordres de leurs patrons qui mettent la musique en fonction des goûts des clients. Alors si le clients veut écouter la musique étrangère, il mettra cette musique. C’est vraiment ce qui se passe. Mais à côté il faut dire qu’ il y’a une minorité de DJ qui estime que les artistes doivent les payer avant de jouer leurs musiques. Ce qui paralyse en fait l’élévation de la musique de chez nous. >>

A lire aussi :CAMEROUN / MUSIQUE : LE SINGLE <<LOL>> DE LA COMÉDIENNE MURIEL BLANCHE EN FEATURING AVEC PROSBY ARTISTE AFFOLE LES FOLLOWERS.

En guise de proposition pour pallier à ce problème et donner une place de choix à la musique Camerounaise dans nos plateformes de diffusion, Bonas FOTIO n’a pas hésité à nous donner quelques bribes de solutions. << alors s’il faut parler des DJs, ce sont des personnes qui ont un côté artistique. Du coup il devrait pour ma part jouer sur leur ingéniosité pour faire danser chaque Camerounais sur des sons de chez nous. C’est-à-dire en faisant de bons mixages parce la musique Camerounaise est très diversifiée il y’en a pour tous les goûts. Pour que la musique Camerounaise prenne le pouvoir c’est un travail aussi de longue haleine, c’est depuis la chaîne, ce qui revient à dire que toi le journaliste, l’animateur, les médias etc tu devrais à chacune de tes émissions jouer les musiques du terroir >> a t il affirmé.

Enregistrez votre adresse email sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles

Afrik-inform l’information en un clic

Bonas Fotio (Homme de média et Acteur Culturel)

Leave a Comment