DIPLOMATIE : L’ EUROPE ET LE MALI, VERS UN DIVORCE PRÉCOCE ?

by Clarisse Ruth Nkondjock
0 comment

Après la Banque Centrale Centrale des Etats de L’Afrique de L’ouest (BCEAO), c’est au tour de l’Union Européenne de prendre position. Ce mercredi, les ministres européens ont tablé sur la situation malienne et ont décidé de se retirer temporairement de ses terres.

Les européens ont pris comme mesure répressive leurs missions au Mali. Ils manifestent ainsi leur mécontentement. Selon Joseph BORRELL, le chef de la diplomatie européenne, ils ont investit énormément sur les terres maliennes et qu’il n’est pas souhaitable pour eux de voir leurs efforts consentis voler en éclat

LIRE AUSSI…MALI : CEDEAO, UNE VICTOIRE DE LA MÉDIATION EN DEMI-TEINTE.

Cependant, la question ne se fait plus poser, qui est le perdant dans ce retrait des puissances européennes. Quand l’on sait que le Mali est un point stratégique pour le contrôle de la région du Sahel. Une zone riche en or noire et en uranium, lesquels alimentent de multiples centrales françaises. Même si la France semble avoir vomi IBK. au lendemain de la prise du pouvoir par les militaires, elle trouvait qu’un retour du président déchu était pure chimère.

Pendant ce temps, la CEDEAO ne démord pas. La transition doit être assurée par les civils.

Enregistrez votre adresse sur notre site afin de recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment