DIPLOMATIE : LE MALI EXPULSE LE PORTE-PAROLE DE LA MINUSMA

by Bertrand Wandji
0 comment

La décision a été notifiée au concerné à travers Daniela KROSLAK, représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations-Unies au Mali, lors d’une audience que le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale lui a accordée.

La junte au pouvoir au Mali a ordonné mercredi l’expulsion de Olivier Salgado, porte-parole de la Mission de l’ONU au Mali (MINUSMA), à qui elle lui reproche d’avoir fait des « publications tendancieuses et inacceptables ». Ce dernier a, selon Bamako, déclaré « sans aucune preuve, que les autorités maliennes auraient été préalablement informées de l’arrivée des 49 militaires ivoiriens par vol civil, à l’aéroport international (de Bamako) le dimanche 10 juillet 2022 », selon un communiqué officiel.

Lire aussi : MALI – SÉCURITÉ : UNE ATTAQUE DJIHADISTE FAIT PLUS DE 130 MORTS

Selon ce même communiqué, le gouvernement malien a notifié à la représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l’ONU, Daniela Kroslak, « la décision » de Bamako « invitant M. Olivier Salgado, porte-parole de la MINUSMA à quitter le territoire dans un délai de 72 heures ».

Cette décision survient dans un contexte de relations déjà tendues entre le Mali et ses partenaires internationaux. La Côte d’Ivoire avait demandé le 12 juillet la libération « sans délai » de ses 49 militaires arrêtés « injustement » et accusés par les autorités maliennes d’être des « mercenaires » cherchant à déstabiliser le pays. Selon Abidjan, la présence de ses soldats dans le cadre d’opérations de soutien logistique à la MINUSMA était « bien connue des autorités maliennes ».

#Mali #Porte-parole #Assimi #Goita #Minusma

Leave a Comment