ETHIOPIE : EXPLOSION DU PRIX DE CARBURANTS À LA POMPE.

by Bertrand Wandji
0 comment

Le litre d’essence coûte désormais 47,83 birr (0,89 euro) contre 36,87 birr auparavant, soit une hausse de 29,7%. Celui du diesel s’affiche désormais à 49,02 birr (0,91 euro) contre 35,43 (+38,3%), selon les nouveaux prix communiqués hier mercredi par le ministère du Commerce.

Le prix des carburants a bondien Éthiopie mercredi, après que le gouvernement a réduit les subventions, aggravant ainsi les difficultés économiques des personnes déjà confrontées à une forte inflation. L’essence a connu une hausse de 30 % de son prix initial atteignant ainsi jusqu’à 48,83 birrs (environ 94 cents US), tandis que le diesel a augmenté de près de 40 % atteignant 49,02 birrs dans le cadre du nouveau régime de prix qui s’appliquera jusqu’au 6 août.


« Le nouvel ajustement des prix du carburant sera effectif (ce) mercredi et jusqu’au 6 août », a indiqué le ministère dans un communiqué diffusé par les médias publics, semblant indiquer qu’une nouvelle réévaluation aura lieu à cette date.

Le gouvernement fédéral, qui avait déjà augmenté les prix en mai, prévoit de supprimer progressivement les subventions aux carburants, selon le journal économique Addis Fortune. Le ministère du commerce a déclaré que le coût du carburant pour les consommateurs éthiopiens devrait être presque doublé s’il était calculé sur les prix mondiaux actuels. Mais en raison de la situation du pays, « le gouvernement continue de couvrir 75% de la différence, tandis que les 25% restants sont transférés au consommateur », a expliqué le ministère.

Lire aussi : ÉTHIOPIE : COCA-COLA OUVRE SA QUATRIÈME USINE D’EMBOUTEILLAGE

Malgré la hausse des prix des produits pétroliers sur les marchés internationaux, « le gouvernement n’a jusqu’ici procédé qu’à des hausses des prix des carburants n’excèdant pas 10%, en raison des conditions de vie de la population », a-t-il souligné.

Or, pour éviter d’endetter le pays, les hausses auraient dû être répercutées au consommateur, estime le ministère, pointant le déficit de 10 milliards de birr (187 millions d’euros) du Fonds pétrolier.

Lire aussi : Ethiopie : l’Etat d’urgence a été déclaré partout dans le pays par le gouvernement.

L’inflation sur 12 mois dépasse les 30% depuis un an en Ethiopie et tourne autour des 35% depuis six mois, la hausse des prix des seuls produits alimentaires dépassant les 40% sur 12 mois depuis février.

La hausse mondiale des cours des produits pétroliers et des céréales a également fait fondre les réserves en devises du pays, très largement importateur.

#Ethiopie #Produits #pétroliers #Carburants