Choguel Maiga

G5 SAHEL : LE MALI A ENTAMÉ LE RETRAIT DE DES TROUPES

by AFRIK INFORM
0 comment

Bamako avait annoncé le 15 mai dernier son retrait du G5 Sahel, après avoir constaté que la présidence tournante de l’organisation, qui lui revenait en principe, ne lui était pas accordée.

Mardi le 14 juin, le Chef d’état-major des armées du Mali le général de division Oumar Diarra a mis un terme à l’engagement des soldats maliens affectés au poste de commandement du G5 à Bamako, au fuseau ouest à Nema en Mauritanie et au fuseau centre à Niamey Niger. Au total près de 1 400 hommes sur les 5 000 de la force conjointe du G5 seront rapatriés. «toutes les dispositions sont en cours pour rapatrier le personnel concerné dans les délais requis », a souligné le général dans sa déclaration.

D’après l’annonce de ce dernier, l’engagement des personnels Maliens dans tous les organes et instances du G5 Sahel prendra officiellement fin dès le 30 juin.

Le G5 est une coalition à la fois politique et militaire qui rassemble, outre le Mali, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad, et dont l’un des principaux objectifs est la lutte contre le terrorisme. Le Tchad s’était pourtant efforcé de sauver le G5, demandant au Mali de revenir sur sa décision et s’activant pour trouver une issue à la crise. Mais les autorités maliennes n’ont pas changé de position, dénonçant, par la voix du colonel Abdoulaye Maiga, porte-parole du gouvernement, “l’instrumentalisation d’une institution comme le G5 Sahel dont le mandat est de mutualiser les moyens pour garantir des conditions de développement et de sécurité dans l’espace des pays membres.”

Ce retrait intervient alors que les djihadistes affiliés à l’Etat islamique et Al-Qaïda, ont étendu ces derniers mois leur champ d’action au Sahel. Le week-end dernier, l’Etat islamique a réaffirmé sa présence dans la région, en massacrant 86 personnes au nord du Burkina Faso.

Leave a Comment