Beavogui

Guinée Conakry : le colonel Mamady Doumbouya tient son Premier ministre de transition.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Le colonel Mamady Doumbouya qui a renversé le président Alpha Condé le 5 septembre dernier par un putsch vient de mettre terme à de nombreuses supputations quant à l’identité de celui qui conduira le gouvernement de transition en Guinée. Mohamed Beavogui, 68 ans, ancien expert du développement à l’ONU est celui sur qui le président du CNRD a jeté son dévolu.

Si pour d’aucuns la primature guinéenne allait revenir au cercle fermé des militaires qui ont fait le coup d’Etat contre Alpha Condé, la nomination qu’a faite le chef de la junte ce mercredi a mis tout au claire. Mohamed Beavogui est le Premier ministre du gouvernement de transition, a-t-on appris par décret lu à la télévision publique.

Il s’agit d’un vétéran du développement ayant mené une carrière prestigieuse au sein de bien d’organisations internationales dont l’ONU. Il sera ainsi affecté à sa toute première fonction dans un gouvernement national.

En décidant de nominer cet homme dont le calibre est reconnu à l’échelle internationale pour son expertise en financement du développement agricole et en gestion des risques, le nouveau patron de Conakry entend répondre efficacement aux attentes d’une nation à l’économie galopante. C’est un bond pour le chef de la junte. Il pourra donc si l’on s’en tient à sa perspective passer le témoin au civil après que les engagements internationaux aient abouti durant la période transitoire.

Lire aussi : Guinée Conakry : Mamady Doumbouya s’est rendu au stade su 28 septembre.

Un peu plus d’une semaine après la prise de pouvoir par Mamady et ses collègues, il a organisé des concertation nationales auxquelles ont pris part successivement les forces vives du pays. Cette initiative avait pour but de rassembler les filles et filles du pays pour tabler sur la transition au sommet de l’Etat. Seulement, la classe politique s’est sentie heureuse quant à la « libération » du pays des mains d’Alpha Condé taxé de « dictateur ». Tablant également sur la durée de la transition, aucune date n’a réellement été fixée.

Le 1er octobre dernier, le chef de la junte a prêté serment devant le président de la Cour suprême, Mamadou Sylla, pour une période de transition d’une durée indéterminée.

Lire aussi : Guinée Conakry – Libération d’Alpha Condé : Mamady Doumbouya s’oppose à la volonté de la Cedeao.

Rappelons que le nouveau président par intérim a fait part à cette occasion de son “engagement” à ce que ni lui ni aucun membre de la junte ne se présente aux futures élections que les militaires ont promis d’organiser après la période de transition.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

#Mamady #Doumbouya #Transition

Leave a Comment