Ville de Conakry

Guinée Conakry : les concertations annoncées par le colonel Mamady Doumbouya commencent ce jour.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Au lendemain de la prise de pouvoir par effraction par la junte militaire, Colonel Mamady Doumbouya annonçait la tenue des concertations nationales qui se tiendront ce 14 septembre. Une décision qui vise en chef les leaders des partis politiques guinéens. Ensuite, les chefs traditionnels et enfin des patrons des sociétés minières installées en Guinée.

Pour une transition inclusive après le renversement du président Alpha Condé qui aura brigué un troisième mandat au mépris de la constitution selon l’opposition, les militaires se disent déterminés à redresser le pays avant de le remettre aux civils. Et cela passera sans doute par des concertations nationales avec toutes les forces vives sur le plan national et internationales.

Ce mardi 14 septembre 2021 se tient donc une rencontre en vue de ressortir toutes les zones d’ombres dans le processus transitoire. Pour le moment, le président Alpha Condé et ses ministres sont en captivité et ne pourront soit par la pression de la communauté internationale ou par le bon vouloir de Mamady Doumbouya être libérés.

Lire aussi : Guinée Conakry : Alpha Condé occasionne son propre coup d’Etat.

« A ce stade, je ne peux qu’exprimer ma disponibilité à apporter ma contribution. Je dois vous dire que mes équipes son en train de travailler au niveau du parti et au niveau de l’ANAT pour essayer de voir quelles sont les actions, quelles sont les reformes amenées pour réunir les conditions d’une élection transparente au niveau du fichier, au niveau du code électoral… », s’est exprimé Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition et candidat malheureux lors de la dernière élection présidentielle.

Les nouveaux maîtres de Conakry sont restés droits dans leurs bottes depuis le 5 septembre, date du coup de force. Ils ont entamé des reformes qui ont sur le coup ravi les populations guinéennes. Il s’agit bien évidemment du gel des comptes de tous les ministres du président Alpha Condé auprès de la banque centrale du pays.

Lire aussi : Guinée Conakry : la junte gèle les comptes de tous les membres de l’ancien gouvernement

Ce n’est pas donc pas la décision de l’Union Africaine et de la Cedeao de suspendre la Guinée Conakry de leurs instance qui entamera la détermination de la junte à aller jusqu’au bout de leur initiative, celle de libérer le peuple du joug dictatorial, dit-elle. Les Nations unies ne sont pas reste car elles aussi ont condamné fermement ce coup d’Etat et ont par la suite réclamé le retour de l’ordre constitutionnel.

Il faut tout de même noter que la situation qui se passe actuellement en Guinée est liée directement au refus de certains chefs d’Etat de quitter le pouvoir comme le demande la constitution ; ce qui suscite toujours au soir de leur départ des cris d’alarme dans le pays.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

#Concertations #Conakry

Leave a Comment