Reunion de la Cedeao

Guinée Conakry – Libération d’Alpha Condé : Mamady Doumbouya s’oppose à la volonté de la Cedeao.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Vendredi à Conakry, la capitale guinéenne s’est tenue une réunion entre le Colonel Mamady Doumbouya, chef de la junte ayant renversé Alpha Conde et la mission de la Cedeao. L’organisation sous-régionale s’y est rendue dans l’optique de tabler sur la période transitoire. Au passage, le nouveau maître du pays a laissé entendre aux président Ghanéen et Ivoirien que « la libération d’Alpha Condé n’est pas à l’ordre du jour ».

La communauté internationale suit avec beaucoup d’attention la situation qui s’apparente à une crise en république de Guinée Conakry depuis le putsch du 5 septembre dernier qui as ravi le pouvoir à Alpha Condé, qualifié de dictateur. La mission de la CEDEAO s’est rendu une autre fois sur le sol de Conakry aux fins de rencontrer le Colonel Mamady Doumbouya.

Sur la table des échanges de ce vendredi, l’organisation a évoqué les résolutions telles que la question des élections générales dans un délai de six mois, la libération du président Alpha Conde détenu depuis son renversement. Seulement l’actuel président de la République et chef de l’Etat n’a pas du tout été réceptif de cette doléance adressée par les présidents ghanéen et ivoirien.

Par ailleurs, le fait marquant de cette assise est que le président en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo Addo, a salué l’avancement des concertations entamées le 14 septembre dernier. Une appréciation qui s’ajoute à la liste de celles des différentes représentations présentes.

« On a eu des entretiens très francs, fraternels, avec le colonel Doumbouya et ses associés, et collaborateurs, et je pense que la CEDEAO et la Guinée vont trouver le moyen de marcher ensemble », a indiqué le président Akufo-Addo à la fin de la visite.

Juste après le temps d’une rencontre, le comité national du rassemblement et du développement, et son président désigné, le colonel Mamady Doumbouya ont fait un communiqué, dans lequel ils s’opposent à la remise en liberté de l’ex-président Alpha Condé. Par la même occasion, le CNRD martèle à l’opinion nationale et internationale que l’ancien président restera et demeurera dans son pays, la Guinée.

Si pour le moment la réelle question au sein de la classe politique est de savoir combien de temps va durer la transition, il faut dire que le colonel Mamady Doumbouya dans son discours d’ouverture des concertations nationales déclarait qu’aucun calendrier ne sera communiqué, et que, seul le calendrier des Guinéens prévaudra.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

#NanaAkuforAdo #Ghana #Cedeao

Leave a Comment