présenter l'hélicoptere des militaires français

Guinée Equatoriale : six militaires français retenus pour « espionnage ».

by Abdoulaye Raman
0 comment

Mercredi, des militaires français ont été mis aux arrêts dans la ville de Bata après que leur Hélicoptère ait été mobilisé lors de l’atterrissage . Ils ont survolé la ville sans autorisation et les autorités équato-guinéennes estiment qu’il s’agit d’une opération d’espionnage et de provocation.

C’est ce Jeudi, que les autorités équato-guinéennes ont rendu publique l’information selon laquelle un appareil volant de l’armée française avait atterri sans autorisation sur le sol de Bata, seconde ville du pays. Malabo soutient donc qu’il s’agit d’une opération d’espionnage et de provocation de l’Elysée; ce qui est inconcevable.

En guise de réponse, Paris tente de convaincre Malabo, arguant qu’il s’agissait d’une escale technique à Bata. Il précise tout de même que l’équipage disposait des autorisations nécessaires pour atterrir et pallier aux soucis auxquels il faisait face.

Lire aussi : GUINÉE EQUATORIALE – POLITIQUE : LE GOUVERNEMENT D’OBIANG NGUEMA ABANDONNE LA PARTIE.

Selon africanews, l’hélicoptère au cœur de cette tension diplomatique assurait la liaison Douala et Libreville. Si pour Paris, ce manquement de l’armée française n’a rien de grave, Malabo est tout de même méfiante et fait allusion à l’après condamnation du vice-président du pays.

Lire aussi : Cameroun – guinée équatoriale : la rivalité transfrontalière connaît une accalmie.

En effet, la plus haute juridiction française, la Cour de cassation, a confirmé le 28 juillet 2021 deux condamnations, prononcées par des juridictions de degré inférieur, visant Teodorin Nguema Obiang Mangue, vice-président de la Guinée équatoriale et fils aîné du président de ce pays, reconnu coupable de détournement et de blanchiment de fonds publics

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles
Afrik-inform.com, l’information en un clic

#Guinée #Equatoriale #Malabo #Teodoro #Ngema #Obiang #Paris #militaires #Français #Détournements

Leave a Comment