Inde – covid-19 : les chiffres officiels en terme de morts sont contestés.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Le média France info estime que l’Inde cache le nombre réel des morts par depuis au-moins deux semaines, période de résurgence de la pandémie du covid-19. En effet, le nombre de contaminations est porté à 20 millions et chaque jour, un peu plus de 3000 personnes tombent, selon les autorités indiennes. Des chiffres bottés en touche.

Les travailleurs dans les crematoriums de l’Inde n’ont plus de temps en repis. Ces lieux d’incinération tournent de jour comme de nuit pour permettre libérer l’espace public qui est désormais envahi chaque jour par des morts des suites de covid-19. Les incinérations des victimes vont à une vitesse exponentielle et ne saurait s’arrêter de sur tôt. Les hôpitaux et les centres d’accueil habilités étouffent et des patients décèdent devant des urgences saturées.

A lire aussi : Indonésie : la pandémie du Corona virus fait des ravages sur son passage.

C’est fort de ce constat alarmant que le média français France Info s’interroge sur la véracité des chiffres que publient les autorités sanitaires indiennes.

L’Inde est presqu’au bord du gouffre. Elle subit une vague de coronavirus à nulle autre pareille depuis le début de la pandémie dans le monde. Elle détecte en moyenne 350 000 nouveaux cas par jour et plus de 3 000 morts quotidiens. Le média français se fonde les scènes impressionnantes dans les rues pour dire que les chiffres officiels sont largement en deçà de la réalité.

Pour tenter d’évacuer des zones d’ombre dans cette affaire, le Financial Times a mené une enquête. Après recensement des chiffres officiels fait par le journal, les morts du Covid-19 dans certains districts, les comparaisons du nombre de victimes inhumés avec un protocole Covid de ces mêmes zones donne une différence énorme.

A lire aussi :MONDE-SANTÉ/ COVID 19 : L’OMS ” DÉÇU” PAR PÉKIN QUI OBSTRUE L’ ARRIVÉE DES ENQUÊTEURS INTERNATIONAUX

Quant aux crématoriums, les données recensées dans les sont quelquefois 24 fois supérieures aux chiffres officiels du Covid-19. Ce qui reviendrait à dire que le gouvernement indien ne se limite qu’à donner le bilan, se fondant sur les personnes qui succombent dans des centres habilités pour la circonstance et sont par ailleurs enregistrés. “Le gouvernement ne compte que les victimes qui meurent dans un hôpital. Toutes les autres ne sont pas recensées”, confie le coordinateur d’un centre de crémation de New Delhi.

Plusieurs personnalités sanitaires dans le monde refutent ces chiffres. Elles expliquent que le gouvernement indien s’inscrit dans la logique de minimisation du nombre de morts par jour dans le pays. Plus loin, une épidémiologiste d’une université américaine, citée par le New York Times, pense “que le nombre réel de décès est de deux à cinq fois celui qui est rapporté”, soit entre 6 et 15 000 décès par jour au lieu des 3 000 annoncés actuellement.

Les rues de l’Inde livrent des spectacles mortuaires à l’effet de la pandémie qui ravage tout sur son passage. Si une solution n’est pas trouvée sous peu, ce pays d’Asie pourrait bientôt faire face à une impasse.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

Afrik-inform.com, l’information en un clic.

Leave a Comment