Jamaïque : Bob Marley, le « pape du reggae » est mort il y a 40 ans.

by Franck Bekima
0 comment

Bob Marley, le “pape du reggae” aux plus de 200 millions d’albums vendus dans le monde, est mort le 11 mai 1981 à Miami, il y a 40 ans. Un anniversaire qui est l’occasion de rendre hommage à celui qui continue de faire vibrer la planète.

Quarante ans après sa mort prématurée, suite à un cancer généralisé, Robert Nesta Marley, reste la superstar du reggae. Rarement un artiste aura à ce point personnifié un style musical à lui seul. Sa musique comme son personnage restent pour ses adeptes symboles de contestation, de désir d’émancipation et de liberté.

Sa voix, sa spiritualité rastafari (un courant philosophico-religieux complexe que l’on réduit trop souvent au port des dreadlocks et à la consommation de cannabis), se sont propagées à travers la planète. Notamment en Afrique où Bob Marley avait prédit que le reggae reviendrait, comme à sa source.

Robert Nesta Marley est né en Jamaïque le 6 février 1945 d’une mère noire âgée de 18 ans et d’un père blanc d’une cinquantaine d’années d’origine anglaise, capitaine de la Navy qu’il a très peu connu. Norval Marley, son père, aurait été rejeté par sa famille, qui n’acceptait apparemment pas sa liaison avec une femme noire.

À l’adolescence, Bob Marley quitte la campagne jamaïcaine pour le ghetto de Trenchtown, où il fera ses premières expériences musicales.

Puis, en 1963, Bob Marley forme avec Junior Braithwaite, Peter Tosh et Bunny Wailer le groupe vocal The Wailers. Le groupe devra attendre plus de 10 ans pour acquérir la notoriété, qui deviendra cependant internationale.

Auteur-compositeur-interprète, Bob Marley a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde, devenant ainsi le plus grand vendeur de disques reggae de l’histoire.

Enregistrer votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos article.
afrik-inform.com , l’info en un clic

Leave a Comment