CAMEROUN – POLITIQUE : LE PCRN VEUT SES GRANDS CONSEILLERS. AFRIK-INFORM

by AFRIK INFORM
0 comment

Les prolongations du double scrutin du 9 février dernier se jouent encore dans la région du littoral. Le vendredi 28 janvier au sein de son QG, le PCRN a tenu une conférence de presse pour expliquer les raisons de sa requête introduite au tribunal administratif du littoral pour l’annulation des élections des supers conseillers de Douala 5ème.

Par Richard Tessoh (stagiaire)

contact@afrik-inform.com

Alors qu’il totalise déjà 11 conseillers dans la région du littoral, le PCRN compte obtenir son super conseiller à la mairie de ville. Il dénonce les irrégularités qui ont entaché leur élection. Que s’est t’il passé ? C’est bien la question que l’on se pose. Le parti de Cabral Libii accuse le préfet du département du wouri d’avoir comploté avec certains partis de l’opposition pour éclipser leur candidat qui était pourtant en poule position pour occuper cette fonction.

“On vous a déjà donné un conseiller à Douala 5ème c’est tout”. Tels sont les propos repris par Biyong Joseph Espoir qui selon lui viennent du préfet déclaré le jour des élections. Le parti au pouvoir obtient le plus grand nombre de conseillers, le SDF quant-à lui a enregistré un super conseiller et le PCRN aucun. Et c’est bien cette injustice qu’il dénonce et veut la comprendre. Comment est-ce que la liste initiale sur laquelle figurait le nom de son super conseiller a pu disparaître au moment de son adoption ? En tout cas, tout se jouera au TAL. même si l’on sait que peu de recours introduits aboutissent. Sur cet aspect le Parti camerounais pour la Réconciliation Nationale compte bien user d’autres moyens.

“Au delà de l’aspect juridique, nous utiliserons les moyens politiques” a déclaré Christian Ndjock. Si à l’Assemblée nationale ce parti se tire avec 5 sièges, la bataille pour les supers conseillés dans le littoral est toujours en cours.

Leave a Comment