La ministre des Enseignements secondaires ferme 106 établissements clandestins partout dans le pays.

La ministre des Enseignements secondaires ferme 106 établissements clandestins dans le pays.

by Abdoulaye Raman
0 comment

Le Pr. Pauline Nalova Lyonga a décidé de la fermeture de 106 établissements clandestins sur l’étendu du territoire, pour violation des formalités légales de création et d’ouverture au titre de la rentrée scolaire prochaine.

La maillot jaune des mauvais élèves revient à la ville de Douala qui totalise 58 établissements interdits d’ouverture pour le compte de l’année scolaire 2021-2022.

A lire aussi : CAMEROUN- ÉDUCATION : NALOVA LYONGA PRESCRIT LA VIDÉO SURVEILLANCE POUR LUTTER CONTRE LA DÉLINQUANCE JUVÉNILE EN MILIEU SCOLAIRE. AFRIK-INFORM

Après la fermeture de nombreux établissements sur l’étendu du territoire, l’ancien premier ministre Ephraïm Inoni avait signé en décembre 2008 un décret qui  définissait la démarche à suivre pour obtenir l’autorisation d’ouverture d’un établissement scolaire. Ce décret indique que c’est par une déclaration qu’on informe l’Etat de son intention d’ouvrir ou d’étendre une activité scolaire ou une formation privée.

Le même décret du Premier Ministre stipulait que la déclaration devrait être joint d’un dossier technique qui comporte “Une copie conforme d’un permis de bâtir, une copie d’attestation de non refus de la déclaration, un certificat d’adhésion à l’une des organisations de l’enseignement privée, une liste nominative du personnel administratif et enseignant, assortie de leur qualification académique ou professionnelle et des contrats de travail respectifs, une liste des équipements didactiques disponibles, une attestation du compte bancaire de l’établissement distinct du compte personnel du fondateur, une attestation de fonds disponibles représentant trois mois de salaires du personnel.

A lire aussi : CAMEROUN – ÉDUCATION : NALOVA NYONGA INTERDIT LES COURS DE VACANCES SUR TOUTE L’ÉTENDUE DU TERRITOIRE NATIONAL.

Rappelons que la fermeture des écoles n’est pas un fait nouveau au Cameroun tant bien au niveau de l’éducation de base qu’au secondaire. La Ministre demande à cet effet, aux promoteurs de dits-établissements de se conformer avant une quelconque ouverture.

Enregistrer votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com, l’info en un clic.

#MINESEC #PaulineNalovaLyonga #Fermeture #Des #Etablissements.

Leave a Comment