Ni John Fru Ndi

Le Social Democratic Front (SDF) en mode séduction à l’Ouest du Cameroun.

by Larissa Tchinda
0 comment

Engagé dans une tournée nationale à la conquête d’anciens et nouveaux militants, le SDF a fait un arrêt hier à Bafoussam, la capitale de la ville de l’Ouest, après Mbouda, Foumban et Badjoun.

La tournée est en effet placée sous le signe de la mobilisation, du réarmement, de la réconciliation et de la préparation des militants en vue de la réorganisation des structures du parti de base jusqu’au sommet et de les préparer pour les échéances électorales à venir.

Ce 30 aout 2021, le parti entend déposer ses valises dans la Menoua à Dschang.

Très critiqué actuellement, le parti de Ni John Fru Ndi a pourtant fait les beaux jours de l’opposition au Cameroun. Après les élections de 1992 où le parti affirme avoir remporté, celui-ci devient très célèbre et se maintient sur la scène nationale.

Lire aussi : CAMEROUN – POLITIQUE : LE SDF ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME. AFRIK-INFORM

Pendant les élections législatives des 30 juin et 15 septembre 2002, le SDF a remporté 22 des 180 sièges de l’assemblée nationale camerounaise. À l’élection présidentielle du 11 octobre 2004, Ni John Fru Ndi, candidat du SDF a obtenu 17,4 % des suffrages d’après les résultats officiels.

Aujourd’hui, il est question de revenir à ces moment de gloire après l’échec cuisant à la présidentielle de 2018.

Enregistrez votre adresse email pour recevoir automatiquement nos articles.

#JohnFruNdi #SDF