LIBERIA : LA COUR SUPREME ORDONNE L’ANNULATION DU REFERENDUM SUR LA CONSTITUTION PREVU LE 8 DECEMBRE PROCHAIN.

by Larissa Tchinda
0 comment

Elle évoque la violation de certaines dispositions constitutionnelles.

Dans un arrêt rendu public le mercredi 18 novembre, la Cour suprême du Liberia a ordonné à la Commission électorale nationale (CEN) de surseoir à l’organisation du référendum constitutionnel. Ce référendum devait se tenir parallèlement aux élections sénatoriales de mi-mandat, le 8 décembre 2020 dans le pays.

A lire aussi : LIBERIA : ACCUSÉ DE VOULOIR BRIGUER UN TROISIÈME MANDAT, LE PRÉSIDENT GEORGE WEAH RÉPOND.

Saisie par une partie de l’opposition, le barreau et des églises, la Cour suprême du Liberia s’est vu obligée d’ordonner son annulation.
« Dans l’esprit de cette Cour, il s’agit d’une violation des lettres et de l’intention de la Constitution et du droit de choix des citoyens », a-t-elle déclaré.

A lire aussi : AFRIQUE – ECONOMIE : ANNULATION DE LA DETTE, LE FMI BOTTE LE CAMEROUN EN TOUCHE.

Selon la haute juridiction, certaines dispositions fonctionnelles ont été violées, et les propositions référendaires n’ont pas été parfaitement énumérées pour permettre aux électeurs de choisir librement.
Parmi les modifications clés proposées lors de ce référendum figurent également de la durée des mandats des élus, à cinq ans (au lieu de six) pour le président et les membres de la Chambre des représentants, et à sept ans (au lieu de neuf) pour les membres du Sénat ; ainsi que la question de l’octroi de la double nationalité. La réaction du gouvernement du Liberia reste pour le moment encore attendue.

Enregistrez votre adresse email sur notre site  pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment