affrontements

LIBYE : AU MOINS 13 MORTS A TRIPOLI APRES DE NOUVEAUX AFFRONTEMENTS.

by Bertrand Wandji
0 comment

De violents combats entre milices libyennes ont fait au moins 13 morts dont un enfant à Tripoli. Selon le service des ambulances et secours, une trentaine de personnes aurait aussi été blessée.

Entre jeudi et vendredi après-midi, de violents affrontements entre milices libyennes à l’Est de Tripoli ont causé la mort à 13 personnes, dont 1 enfants, et fait une trentaine de blessés. Le drame s’est déroulé près du campus universitaire et du centre Médical de la capitale. Ces combats ont créé la panique alors que de nombreux Libyens se trouvaient dans les rues et jardins de la ville et profitaient du plein air en plein weekend local. Plusieurs habitants réunis notamment pour des mariages dans le secteur du conflit, se sont retrouvés piégés et ont du être évacué par des ambulances.

Lire aussi : Libye : Réclamant la libération de Senoussi, un groupe armé coupe l’approvisionnement en eau dans le pays.

Deux groupes armés de l’ouest s’opposaient, la Force al-Radaa et la Brigade des Révolutionnaires de Tripoli. Une autre brigade appelée « 444 » est intervenue vendredi pour engager une médiation, en positionnant ses véhicules armés sur le rond-point de Fornaj mais elle a elle-même été ciblée par d’intenses tirs.

Al-Radaa, qui fait également office de force de police, « s’est engagé à cesser les combats à la demande du chef du Conseil présidentiel et du chef du Gouvernement », a indiqué Mohamed Hamuda, porte-parole du Gouvernement, sur Twitter.

Lire aussi : Libye – Football : le pays jouera son premier match à domicile depuis 2014.

Des affrontements le 10 juin s’étaient soldés par la mort d’un milicien, mais cela faisait des années qu’il n’y avait pas eu de victimes civiles dans la capitale. Le trafic aérien autour de la capitale a aussi été interrompu pendant plusieurs heures.

Al-Radaa, qui fait également office de force de police, « s’est engagé à cesser les combats à la demande du chef du Conseil présidentiel et du chef du Gouvernement », a indiqué Mohamed Hamuda, porte-parole du Gouvernement, sur Twitter.

#Libye #Mohamed #Hamuda #Tripoli

Leave a Comment